Lamentin : les négociations sont au point mort

social
grève Lamentin
Les accès aux administrations municipales sont restées bloqués par les grévistes jusqu'à tôt ce matin. ©Martinique 1ère
Écoles fermées, administrations bloquées, la mobilisation des personnels municipaux affiliés au syndicat CGTM-SOEM paralyse la ville du Lamentin depuis ce matin (lundi 7 novembre). Les choses ne devraient pas s'arranger, les grévistes refusent de négocier avec l'élue qui remplace le maire en congé.
Depuis ce matin (lundi 7 novembre), le Lamentin est quasiment ville morte. Les écoles et les crèches municipales sont fermées. Même constat aux portes des administrations qui sont bloquées par les grévistes. Les personnels municipaux affiliés au syndicat CGTM-SOEM souhaitent se faire entendre. Ils dénoncent un manque de personnel, un manque de moyens matériels et une mauvaise gestion des services. 

Aucune rencontre n'est prévue

En l'absence du premier magistrat de la commune qui est en congé, c'est sa deuxième adjointe Claudy Vetro qui assure l'intérim. Mais problème, les agents municipaux refusent de négocier avec cette élue. Ils souhaitent rencontrer le maire ou alors un autre élu qui maîtrise le sujet. Aucune réunion de négociation n'est prévue pour l'instant. 

(Re)voir le reportage de Delphine Bez et Guilhem Fraissinet. 
Les agents municipaux sont mobilisés depuis ce matin (lundi 7 novembre). ©martinique
Les Outre-mer en continu
Accéder au live