Avion en provenance d'Italie en Martinique : la compagnie MSC renonce à l'embarquement des passagers italiens

coronavirus le lamentin
Survol avion
©Martinique la 1ère
L'arrivée d'un avion en provenance d'Italie ce 29 février à l'aéroport du Lamentin a provoqué un certain émoi en Martinique. La compagnie MSC vient d'annoncer qu'elle n'embarquera pas les clients italiens arrivant par cet avion. Il atterrira sans passager. Associations et élus ont été entendus. 
Le communiqué de la préfecture en date du 27 février 2020 est clair.

"Compte tenu de la situation sanitaire internationale, la compagnie de croisière MSC a fait savoir qu'elle ajustait la composition de son navire dans un souci de sécurité sanitaire".
 

"Elle (la compagnie MSC) renonce donc à l'embarquement prévu le samedi 29 février 2020 des clients italiens arrivant par avion. L'avion atterrira donc à Fort-de-France sans passager, seulement pour réembarquer les clients qui achèvent leur croisière". 
- Communiqué de la préfecture à propos de la compagnie de croisière MSC  (27 février 2020)

Annulation du voyage en provenance d'Italie

Cette décision répond à l'inquiétude légitime des associations qui ont été les premières à se lever dès mardi (25 février 2020) pour demander l'interdiction de débarquement de passagers en provenance d'Italie à l'aéroport Aimé Césaire. 

Les associations, Assaupamar (Association pour la protection de l'environnement), Moun, le Kollèctif Jistiss Matinik,  la CGTM-SEOM, "Zéro Chlordécone zéro poison", Nou Matinitje-leta-Matinitje avaient commencé à manifester leur désapprobation sur les réseaux sociaux puis devant l'aéroport Aimé Césaire (Lamentin) hier matin (27 février 2020).
©Martinique la 1 ère

Les députés Manuéla Keclard-Mondésir et Serge Letchimy, Jean-Philippe Nilor sont également montés au créneau hier (26 février 2020) en écrivant au préfet de Martinique et au 1 er ministre Edouard Philippe pour demander "le report ou l'interdiction du vol le Bamos".

Didier Laguerre maire de Fort-de-France, Francis Carole conseiller exécutif de la CTM, la CTM, le maire du Prêcheur Marcellin Nadeau sont allés dans la même direction. 
 

Le rappel des évènements 


Hier la question était sur toutes les lèvres : faut-il interdire l’entrée de passagers en provenance de Milan (Italie) sur notre île, face à la menace de propagation du coronavirus en France et dans le monde ?

Dans un communiqué en date du 26 février 2020 l'association Kollèctif Jistiss Matinik "appelle tous les Martiniquais à se rendre à l'aéroport du Lamentin ce samedi 29 février 2020 pour empêcher par tous les moyens l'atterrissage de cet avion, avec un risque de contamination du peuple martiniquais" est-il précisé. 

L'association Assaupamar (Association pour la protection de l'environnement) demande au préfet dans une lettre ouverte en date du 26 février 2020 :

Au nom du principe de précaution, inscrit désormais dans la constitution française, l'Assaupamar vous demande d'user de votre autorité pour faire annuler ce vol". 
- L'Assaupamar au préfet de Martinique 


Le communiqué de l'Assaupamar au préfet en date du 26 février 2020

L'Assaupamar demande l'annulation du vol en provenance d'Italie

Par ailleurs, la CGTM-SEOM appelle les martiniquais à manifester devant l'ARS (26 février 2020) dès 6 h pour demander l'annulation de ce vol. 
 

Les élus montent au créneau 


Les députés Manuéla Keclard-Mondésir et Serge Letchimy demandent ce jour (26 février 2020) au préfet de Martinique et au Premier ministre Edouard Philippe "le report ou l'interdiction du vol le Bamos".

Il apparaît aussi souhaitable que des contrôles plus rigoureux, avec prises de températures obligées, soient mis en oeuvre auprès de tous les visiteurs entrants en Martinique.
- La députée Manuéla Keclard-Mondésir au préfet de Martinique 

 
Le courrier de la députée.

Lettre de la députée Manuela Kéclard-Mondésir au préfet de Martinique

 

Sans vouloir stigmatiser l'accueil des passagers en provenance de Milan, la simple mesure de précaution qui consiste en la distribution de flyers et de masques à l'aéroport, est insuffisante. 
- Le député Serge Letchimy  au Premier ministre


Le courrier du député.

Lettre de député Serge Letchimy au 1 er ministre Edouard Philippe

Sur sa page Facebook Francis Carole, conseiller exécutif de la CTM dénonce également  "l'insuffisance de préparation des services de l'Etat".  Le maire de Fort-de-France Didier Laguerre demande également "En raison de la place stratégique de la ville de Fort-de-France comme escale de croisière majeure entre la Caraïbe et l'Europe, une organisation rigoureuse de la sécurité sanitaire". 

Je demande au gouvernement d'interdire jusqu'à nouvel ordre l'arrivée d'avions en provenance d'Italie, sans toutefois entraver la libre circulation des personnes et des biens à travers l'Europe.
- Didier Laguerre maire de Fort-de-France


Interrogé hier à ce sujet, l'ARS (Agence régionale de santé) de Martinique, apporte des précisions et assurera un contrôle prévu dans le dispositif de prévention de la propagation du coronavirus préconisé par le ministre de la Santé et des solidarités.


(Re)voir le reportage d'Aurélie Treuil et de Jean-Marc Kennenga. 

©Martinique la 1 ère