Le bilan provisoire du tremblement de terre de magnitude 7.2 ayant touché le Grand sud d’Haïti ne cesse de s’alourdir

monde
Les blessés affluent dans les hôpitaux haïtiens
Les blessés affluent dans les hôpitaux haïtiens après le séisme ©Reginald LOUISSAINT JR / AFP
Un tremblement de terre de magnitude 7.2 s'est produit dans le Grand sud d’Haïti samedi 14 août 2021 aux environs de 8 h30. Selon les chiffres rendus publics par les autorités haitiennes, (dimanche 15 août dans la soirée) 1300 décès ont été enregistrés et près de 6000 blessés ont été pris en charge

Selon les chiffres rendus publics par les autorités haitiennes, dimanche en fin de journée, 1300 décès ont été enregistrés et près de 6000 blessés ont été pris en charge

Les services nationaux de la Protection civile s’attendent à voir arriver d’autres blessés dans les hôpitaux. Les difficultés sur les axes routiers empêchaient l’acheminement de blessés résidant dans les zones reculées du sud.

Au cours d'un point presse, la protection civile a indiqué que l’évaluation se poursuivait mais que le bilan risquait encore de s’alourdir compte tenu de la puissance du séisme et des dégâts enregistrés notamment dans le sud.

Des édifices publics comme des habitations individuelles figurent au rang des constructions balayées par la catastrophe. La protection civile au premier plan des interventions de secours a annoncé le chiffre de 13.000 habitations détruites.

Face à cette situation dramatique et dans un pays en pleine transition à la suite de l’assassinat du président Moïse le 7 juillet dernier, la communauté internationale manifeste son soutien à Haïti.

Dès hier, les Etats-Unis d’Amérique ont dépêché sur place une unité spécialisée pour tenter de retrouver des survivants dans les décombres.

La République Dominicaine voisine a pour sa part fait parvenir des tonnes de médicaments et moyens logistiques.

Ariel Henry, le premier ministre haïtien a déclaré hier

Nous voulons donner une réponse plus adaptée qu'en 2010 après le tremblement de terre. Toutes les aides venant de l'extérieur doivent être coordonnées par la direction de la Protection civile.

Ariel Henry, premier ministre d'Haïti


Selon les autorités, La situation demeure compliquée aux Cayes, dans les Nippes et la Grande'Anse.

Tous les hôpitaux sont saturés voire dépassés par la situation malgré le renfort de médecins venus de Port-au-Prince.

Si La solidarité nationale s’organise, l’aide extérieure sera capitale. le Canada, la Colombie, l’Espagne, le Vénézuéla ou encore Taïwan et les pays de la grande Caraïbe ont annoncé l’envoi de moyens pour le pays encore marqué par la catastrophe de janvier 2010.