Le chanteur Jean-Claude Rodony s'en est allé

musique
Jean-Claude Rodony
Jean-Claude Rodony (1955 / 2021). ©MS

Le chanteur Jean-Claude Rodony est décédé ce vendredi matin 26 février 2021 dans un hôpital à  Paris. Il a tiré sa révérence à l'âge de 66 ans. Ce natif du Robert a connu dans les années 80-90, (avec son frère Yannick) le succès avec "Boulmada".

Le chanteur et chef d'entreprise Jean-claude Rodony est décédé ce vendredi matin 26 février 2021 à Paris où il était hospitalisé. 

Né le 20 septembre 1955 d'une fratrie de 4 enfants (feu Jean philippe, Yannick et Daniel), il a eu la chance de grandir dans une famille qui lui inculquait les valeurs et le savoir-vivre.

Dès son jeune âge, il était attiré par la musique suivant les traces de Yannick. Cette complicité des frères Rodony donnera naissance à plusieurs succès, dont le mémorable "Boulmada".

Yannick Rodony - Boulmada

35 ans de partage, d'amour et de création

 

En 1986, il partage sa vie avec Nicaise Sauvage. "C'était un mari aimant, toujours attentionné, veillant à l'éducation et la scolarité des enfants." Jean-Claude Rodony a 5 enfants, 3 garçons et 2 filles : Sandra, Rudy,  Yohann, Jordy et Yannis. Père aimant, et grand-père gâteau, (Ilann et Jayann), il défendait le cocon familial. 

Il n’a jamais oublié la musique

 

Après ses succès, il met en retrait la musique pour se lancer dans la métallurgie. Mais n'oubliera jamais la scène. On le retrouve avec l'orchestre "Anzi- Anzan- de Michel Sauvage 2007-2009.

Sa dernière apparition remonte à 2018. Une tournée  parisienne avec Battery Crémil organisée par Jean-Philippe Marthély avec Patrick Marthely, Battery Cremil, Chouchou.

Jean-Claude Rodony a commencé avec l’orchestre les Beatnik en 1970. Yannick Rodony son frère était bassiste, Battery Cremil batteur. Cet orchestre s'entraînait au Vert-Pré, chez le père Rodony. Beatnik sillonnait la Martinique. Au chant Max Boston, Jean-Luc Alger, "BloBlo" Laurent Lavier, Lambert Burnet était le  pianiste, Jojo Bertil l’imprésario.

Un chef d’entreprise apprécié

 

Après les années Zouk, Zouk love, Jean-Claude Rodony s’était rendu spécialiste dans la métallurgie, une passion qu’il tient de son père. Puis il a intégré des sociétés comme Socaltra ou Delattre Duvivier, se faisant vite remarqué.

Il travaillait aussi bien avec les collectivités que les particuliers. Ses dernières créations étaient une corbeille de tri sélectif pour Saint-Barthélemy et les distributeurs de gel en inox depuis le début de la pandémie. Cette passion pour l'entreprise, il l’a transmise à ses fils Johann et Jordy.

Les obsèques du chanteur auront lieu la semaine prochaine.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live