Le chanteur martiniquais Nestor Azérot dévoile ses autres registres... après bientôt 40 ans au sein du Magnum-Band

musique
Nestor Azérot / Magnum Band
Nestor Azérot, le chanteur martiniquais, membre du Magnum-Band d'Haïti depuis bientôt 40 ans. ©Capture Facebook Nestor Azérot / DR

Le plus haïtien des artistes martiniquais veut partager des expériences différentes avec le public, après bientôt 40 ans de kompa avec le groupe Magnum-Band. Nestor Azérot travaille sur de nouvelles compositions à travers d’autres styles et se lance parallèlement dans la production.

C’est en 1982 que l’histoire du chanteur martiniquais commence avec le Magnum-Band d’Haïti, lors d’une soirée à Vincennes, en France hexagonale, à l’occasion d’un banal essai vocal. 

Depuis, l’aventure au sein de ce grand orchestre de kompa direct ne s’est jamais arrêtée pour Nestor Azérot, qui partage le micro avec le chanteur, guitariste et leader du Magnum, Dadou Pasquet.

Dadou Paquet et Nestor Azérot / Magnum-Band
Dadou Pasquet, le leader du Magnun-band d'Haïti (à gauche) et le chanteur Nestor Azérot de Martinique, membre de la formation depuis bientôt 40 ans. ©Capture Facebook Nestor Azérot / DR

Près de 40 ans après de multiples tournées et plusieurs succès interprétés comme "Moun Sa""Jéhovah", etc, le samaritain veut montrer d’autres facettes de son talent, en dehors du kompa.

Le prince du kompa, le plus haïtien des martiniquais..., c’est très flatteur.

 

Néanmoins, je refuse d’être cantonné à cet unique style musical, d’autant que très vite après le début de l’aventure Magnum-Band, j’ai entamé une carrière solo parallèlement, ce qui m’a permis d’interpréter autre chose ou des reprises à ma sauce, comme "piyou-piyou", "prié", "au mariage de ma femme"... 

 

Par exemple en 2007, avec mon frère Gabriel, nous avons produit un album de musique traditionnelle "mizik péyi" (...) et nous avons fait plusieurs scènes (aux Antilles, à Paris, en Haïti...), donc il n’y a pas que le kompa et le Magnum sur mon CV musical.

(Nestor Azérot)

 

"Mes sensations, mes doutes…"

 

Aujourd’hui, l’artiste veut donc démontrer qu’il a des cordes supplémentaires à son arc et c’est sur les réseaux sociaux qu’il a décidé d'exprimer ses dernières aspirations : "écrire et composer des chansons".

"L’époque si particulière que nous traversons et qui affecte encore plus l’industrie musicale déjà bien affaiblie, est l’occasion pour moi de procéder à un inventaire, sorte de vide-greniers, balayant le spectre de mon univers musical", en s’affranchissant ainsi de cette étiquette Magnum Band qui lui "colle à la peau"...comme il dit.

Je redonne, dans un premier temps, un souffle de vie à certaines de mes compositions peu connues voire inconnues jusqu’ici. (...)

 

Dans un second temps, je partagerai de nouvelles compositions, chacune, avec sa spécificité, fera état entre autres de mes constats, mes ressentis, mes envies, mes sensations, mes doutes…

"Une forme d’inventaire artistique"

Aujourd’hui, je suis prêt à mettre en ligne des titres de manière régulière car je travaille en ce sens depuis de longs mois. Ma démarche est mûrement réfléchie et je le fais pour moi avant tout, avec le temps qui m’est alloué.

 

C’est une forme d’inventaire artistique.

(Nestor)

C’est ainsi que la seconde voix du Magnum-Band entend, "donner libre cours" à ses envies.

Pour l’instant je demande juste que l’on s’approprie les thèmes que je défends à travers mes textes.

(Le chanteur de Sainte-Marie)

 

Nestor Azérot a bien l’intention de continuer ce qu’il qualifie de "cheminement", en faisant découvrir ou (re)découvrir son autre univers musical, via sa chaine YouTube.

L'artiste vient de fêter ses 63 ans, le 12 mars dernier.

Nestor Azérot / compas / Magnum Band
Nestor Azérot, le plus haïtien des chanteur martiniquais, membre du groupe de compas, Magnum-Band. ©Capture Facebook Nestor Azérot / DR