Le CHU de Martinique s’adapte face à une nouvelle recrudescence de cas Covid-19

hôpital
Hôpital Pierre Zobda-Quitman
L'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France. ©Martiniquela1ère
Les indicateurs étant repartis à la hausse, le CHUM (Centre Hospitalier Universitaire de Martinique) réorganise actuellement ses services, "face à une vive recrudescence des hospitalisations de patients atteints de la Covid-19", selon une note interne datée du 9 juillet 2021.

Les derniers chiffres fournis par les autorités sanitaires en milieu de semaine inquiètent la communauté médicale en Martinique. Celle-ci redoute en effet une 4e vague de la pandémie.

Dès ce samedi 9 juillet, de nouvelles restrictions sont mises en place par la préfecture, tandis qu’au CHUM, une note interne d’information datée du même jour, évoque "une vive recrudescence des hospitalisations de patients atteints de la Covid-19".

L’établissement est donc en train d’adapter "progressivement" son offre de soins, "dans un contexte de congés annuels et d’absentéisme marqué. L’objectif est de maintenir des capacités d’accueil en médecine et en chirurgie, et d’accompagner la montée en charge de l’épidémie".  

Dans la semaine : 

  • Deux salles de bloc PZQ ont été fermées afin de redéployer le personnel vers les soins critiques.
  • Les soins intensifs post-opératoires ont été réduits à quatre lits.
  • Les six lits de l’unité de soins intensifs de neurologie ont été transférés en hospitalisation Neuro-Rachis-Neurochirurgie.
  • La réanimation Covid a été déménagée dans une aile pouvant accueillir 12 patients, puis 16 à terme, en fonction des effectifs médicaux et paramédicaux.
  • Les services 3D SMIT et 7D médecine polyvalente ont été transformés en service mixte Covid/non Covid.    

(Note de Stéphane Berniac - directeur général adjoint)

 

Des renforts attendus

 

En outre, la semaine prochaine, des personnels médicaux et paramédicaux sont attendus sur le site de La Meynard. Deux médecins et 4 infirmières doivent rejoindre les services dès lundi 12 juillet, puis 4 infirmières supplémentaires viendront renforcer l’équipe 3 jours après.

Selon nos informations, près d’une dizaine de patients sont actuellement en réanimation et plusieurs autres sous oxygène. Par ailleurs, le "plan blanc" pourrait être réactivé, comme en mars dernier.  

Il réunit principalement quatre grands objectifs :

  1. Mobiliser l’établissement de santé pour répondre à une situation de crise ; 
  2. Mobiliser les professionnels de santé ;
  3. Mobiliser les moyens matériels et logistique ;  
  4. Adapter l’activité médicale.