Le CHUM a recruté 250 agents en contrat à durée déterminée pour faire face à la dengue et au Covid-19

hôpital
CHUM Martinique
©Facebook CHUM & MartiniqueLa1ere
Face aux épidémies de dengue et de Covid-19, le CHUM a recruté 250 infirmiers, aides-soignants et agents de service hospitaliers en contrat à durée déterminée. L'hôpital a aussi dû faire face à une affluence de patients restés volontairement sans soins pendant le 1 er confinement. 
Fin avril 2020, la contamination de la Covid-19 semblait faire une pause en Martinique. Epuisé, le personnel hospitalier du CHUM (centre hospitalier universitaire de Martinique) pensait pouvoir reprendre son souffle. 

Tous les services du CHUM, blanchisserie, restauration, agents de service, infirmiers, médecins, aides-soignants, administration ... étaient sur le pont et formaient une véritable chaîne humaine, unissant toutes leurs forces pour lutter contre la Covid-19. 
 

250 agents hospitaliers recrutés en CDD 


La 2e vague de la Covid-19, l'épidémie de dengue et les patients qui n'osaient plus venir se faire soigner au CHUM ont mis à mal cette courte période d'accalmie.
Les épidémies et la fatigue ont aussi eu raison d'une partie du personnel qu'il a fallu remplacer. L'unité Covid qui s'était peu à peu vidée a repris du service. 
 

En fait, le personnel n'a jamais eu de temps de repos. A partir de juillet 2020 la circulation de la covid-19 a recommencé en Martinique. L'unité Covid se compose aujourd'hui de 60 lits d'hospitalisation et de 20 chambres de réanimation dédiés à cette épidémie.

Benjamin Garel. Directeur général du Centre hospitalier universitaire de Martinique.


250 personnes en contrat à durée déterminée ont été recrutées entre juillet et octobre 2020 précise le directeur général du CHUM. Il s'agit essentiellement d'infirmiers, d'aides-soignants et d'agents de service hospitaliers. 

Ne pas avoir peur d'aller à l'hôpital


Autre phénomène liée à cette crise sanitaire, les patients malades ont eu peur de l'épidémie de la Covid-19 et ont volontairement reporté leurs soins.
 

Les gestes barrières sont respectés au CHUM et aucun patient ne doit avoir peur de venir se faire soigner. Aucun patient n'a été contaminé par la Covid-19 au CHUM. Il faut que les malades viennent régulièrement suivre leurs soins à l'hôpital pour ne pas aggraver leur maladie.

Benjamin Garel.


Le CHUM fonctionne en tenant compte de deux réalités. D'un côté la gestion des épidemies de dengue et de covid-19, et de l'autre assurer son offre optimum de soins dans la gestion quotidenne de santé des Martiniquais. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live