Le Club Franciscain fait le plein de confiance avant d'affronter Angers

football
Club Franciscain
La délégation du Club Franciscain à l'aéroport Aimé Césaire avant de s'envoler pour Orly ©Xavier Chevalier

Le vol AF 841 s’est envolé vendredi 26 février 2021 à 18 heures avec la délégation du Club Franciscain qui va défier dimanche 7 mars Angers en 16e de finale de Coupe de France. Juste avant leur départ, joueurs et encadrants étaient impatients mais confiants.

L’avion qui emmène la délégation du Club Franciscain à destination de l’aéroport d’Orly s’est envolé à 18 heures comme prévu (26 février 2021). Malgré quelques soucis de dernières minutes, les 31 membres de l’équipe martiniquaise sont partis. Une fois arrivés, ils rejoindront le château de Clairefontaine par autobus. 

21 des 24 joueurs de l’effectif ont pris leurs affaires. Les trois autres rejoindront leurs coéquipiers plus tard pour pouvoir assister au match contre Angers en 16e de finale de la Coupe de France dimanche 7 mars 2021 mais ils resteront dans les tribunes.

Tirer profit de la bulle sanitaire

 

Patrick Cavelan l’entraîneur était excité, tout comme ses joueurs à l’idée de partir. Il a tenu à responsabiliser son groupe et surtout, les joueurs qui étaient présents lors de la défaite face à Nantes il y a six ans en 32e de finale. Ils doivent servir de grands frères pour les plus jeunes.

Pour lui, le protocole sanitaire strict imposé par la Fédération française de football est un avantage. Dès samedi 27 février, une séance d’entrainement sera organisée. Puis, jusqu’au mercredi deux séances par jour seront animées par les entraîneurs. Après cette date, les joueurs n’iront sur le terrain qu’une seule fois par jour.

Ces derniers auront aussi le droit à des séances vidéo, notamment pour préparer les coups de pied arrêtés, l’un des points faibles d’Angers d’après l’encadrement.

"Un match reste un match, surtout en Coupe"

 

Le vice-capitaine, le défenseur central Nicolas Zaïre est confiant surtout grâce à la victoire face au RC Rivière-Pilote cette semaine en championnat. Il espère que le groupe va se concentrer et mettre à profit cette dernière semaine d’entrainement. "Même si c’est un peu compliqué, il a fallu poser des congés, il y a la crise sanitaire, mais on fait avec, c’est la vie. Je ne voulais pas louper cette rencontre" confesse-t-il.

Nous sommes des compétiteurs, un match reste un match, surtout en Coupe. On va aller à Angers pour gagner la rencontre. Il ne faut pas se mettre de pression et surtout jouer match le jour du match, pas avant. Le groupe vit bien, on rigole bien ensemble, on va rester nous-mêmes et tout faire pour l’emporter.

Nicolas Zaïre - défenseur central du Club Franciscain

 

Il conclut en se confiant "c’est toujours excitant de jouer contre une équipe de Ligue 1, surtout pour moi à 34 ans, c’est surement la dernière. Il faut en profiter au maximum et prendre du plaisir".

Les jeunes à l'écoute des anciens

 

Tariq Cavelan, 19 ans, fils de l’entraîneur part pour la première fois avec le groupe senior. Il connaît l’hexagone pour y avoir évolué pendant 5 ans, ce qui lui permet de relativiser. Il se sent bien encadré et se rapproche des expérimentés. "Certains ont joué face à Nantes ou des matches internationaux lors des Gold Cup, ils nous encadrent et nous remettent dans le droit chemin quand il faut. On a confiance en eux, ils vont nous montrer la voie lors de ce grand rendez-vous" affirme-t-il.  

"Je me sens vivant, j’apprends grâce au Club Franciscain. Cette semaine je ne vais pas changer, je vais juste être encore plus concentré, plus attentif et avoir des attentes de moi-même encore plus élevées que d’habitude. L’objectif est de faire un don de soi total".

La délégation du Club Franciscain est partie confiante.  Elle croit en ses chances. Alors pourquoi ne pas espérer qu’elle soit la première équipe antillaise à atteindre les 8es de finale de la Coupe de France de football?