Le Club Franciscain s'envole pour jouer son 16e de finale de Coupe de France

football
Le Club Franciscain
Les joueurs du Club Franciscain en 32e de finale de la coupe de France. ©Myrna Glennie

Le Club Franciscain espère poursuivre son aventure historique en Coupe de France. Les joueurs s’envolent vendredi 26 février en direction de Clairefontaine afin de se préparer au mieux pour défier Angers mais devra composer avec un protocole sanitaire strict.

Le Club Franciscain s’envole vendredi 26 février 2021 pour affronter Angers en 16e de finale de la Coupe de France de football finalement dimanche 7 mars 2021 à 18h30 (heure de Paris, doit 13h30 en Martinique).

Nos représentants vont devoir respecter un protocole sanitaire strict s’ils veulent pouvoir jouer cette rencontre. Éric Littorié, le président estime que "la délégation sera en prison à partir de la salle d’embarquement de l’aéroport Aimé Césaire".

Une bulle sanitaire...

 

En effet, à leur arrivée à Orly, les joueurs se rendent dans un bus réservé pour eux à Clairefontaine à 50 kilomètres au sud-ouest de Paris. Sur place, ils ne pourront pas sortir, ni recevoir de visites. Le président espère que ses joueurs respecteront ces mesures qu’ils jugent très contraignantes.

Il avoue que ces voyages sont aussi l’occasion de voir des membres de sa famille qui habitent dans la région. Il est un peu déçu, mais ne désespère pas de pouvoir faire sortir au moins une fois son groupe, pour cela il est en négociation avec la fédération.

Éric Littorié espère que malgré ces conditions, ses joueurs se concentrent sur la rencontre. Il estime qu’ils peuvent gagner même s’il concède que cela sera "très difficile". Pour les motiver il leur explique que "certes en face il s’agit de professionnels, des gens qui sont payés pour s’entraîner. Mais le Club Franciscain sait manier le ballon et s’il y a une infime chance de pouvoir gagner, il faut la saisir. Le football martiniquais a progressé, c’est aussi l’occasion de le prouver".

Pour appuyer ses arguments, il prend comme exemple la sélection de Martinique qui a fait de bons résultats dans les différentes compétitions internationales auxquelles elle a participé.

Il espère que les joueurs d’expérience vont réussir à faire baisser la pression, notamment pour les plus jeunes.

Le groupe au complet

 

Passer au moins un tour supplémentaire à aussi un aspect économique non négligeable. En effet, le Club Franciscain est contraint de payer en partie pour se rendre à Clairefontaine puis à Angers. La FFF ne prend en charge le voyage que pour trente personnes. Or le groupe est plus important. Au-delà de cette limite, c’est le club qui est obligé de payer le voyage pour les personnes supplémentaires. 

Pour l’heure, l’aventure Coupe de France est rentable, mais arriver en 8e de finale rendrait l’aventure exceptionnelle d’un point de vue sportif mais également financier et permettrait au club Franciscain de soulager des finances tendues.

Sur le terrain, Eric Littorié précise que le groupe au complet s’envole malgré quelques "petits bobos. Mais la semaine à Clairefontaine et la présence dans la délégation d’un kiné devrait soigner tout cela. Tout le monde sera opérationnel pour la rencontre".

Face à un adversaire, sur le papier beaucoup plus fort, le Club Franciscain n’aura rien à perdre et pourrait être le premier club des Antilles à atteindre les 8es de finale. Après avoir été le premier à rejoindre les 16es.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live