Le cri des hommes en noir de Martinique après une agression d'un arbitre de football à son domicile

violence
Football
Réunion du 15 octobre 2020 ligue de football de Martinique ©Martinique
Un cap a été franchi cette semaine dans l'escalade de la violence envers les arbitres. Après l'agression de l'un d'entre eux, chez lui, la ligue de football organisait hier soir (jeudi 15 octobre 2020) une assemblée extraordinaire. C'en est trop! Il faut agir disent les arbitres.
C'est l'agression de trop!
Des parents mécontents sont allés insulter et frapper l'arbitre  à son domicile. L'homme en noir avait exclu leur enfant du match Club Franciscain/ Essor Préchotin, le vendredi 9 octobre 2020. 

Violence, dégradation, insulte, les deux accusés se déchaînent. L'arbitre Samuel Nomer filme toute la scène, malgré les menaces subies.

Jugé en comparution immédiate, jeudi 15 octobre 2020, la femme écope d'une peine de 6 mois avec sursis. Le beau-père est condamné à un an de prison avec mandat de dépôt. La ligue de football a réuni ses membres hier soir (jeudi 15 octobre 2020) en assemblée extraordinaire. Pendant cette rencontre, il s'agissait d'écouter les arbitres puis de trouver des solutions pour lutter efficacement contre la montée de violence à laquelle ils font face.
Football
dirigeants et arbitres réunis à la ligue de football de Martinique le 15 octobre 2020 ©Martinique la 1ère
Un véritable cri d'alarme. Ils demandent donc plus de prévention encore, même s'ils saluent l'existence de la convention signée par le parquet de Fort-de-France le 31 janvier dernier. 

(Re)voir le reportage de Christophe Arnerin et François Marlin
©Martinique
En attendant la mise en place de ces nouvelles mesures, les arbitres ont donc décidé de maintenir l'activité. Les matchs auront donc lieu normalement... si la pandémie le permet.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live