Le déficit de pluies en Martinique se prolonge

météo
Pluie
Image d'illustration ©Krzysztof Pluta - pixabay.

Le carême se poursuit, avec son lot de feux de broussailles par endroit, une chaleur de plomb et des pluies qui se font rares. Ce déficit pluviométrique pourrait perdurer encore dans les semaines qui viennent selon Météo France.

Nous sommes en pleine saison sèche, un carême qui provoque même des départs de feux dans certaines zones plus arides. Ces conditions sont favorisées par un déficit de pluies sur l’ensemble du territoire depuis le mois d’avril dernier explique Météo France.

Pour les semaines qui viennent, on est toujours sur une tendance qui s’annonce déficitaire, c’est à dire moins de pluies que ce que l’on attend normalement. Pareil pour le trimestre en cours (mai, juin et juillet), les signaux observés d’après nos prévisions, donnent une tendance déficitaire.

 

Cela ne veut pas dire qu’on n’aura pas de pluie . Cela signifie qu’à partir du moment où les ondes tropicales vont se mettre en place, début juin, elles vont sortir d’Afrique et traverseront l’Atlantique pour venir intéresser l’arc antillais de façon plus ou moins active, on peut espérer avoir des pluies.

 

Mais celles-ci ne devraient pas être suffisantes pour combler le déficit qu’on a accumulé depuis 6 ou 7 semaines.

(Jean-Noël Degrace - directeur de Météo France, sur Martinique 1ère radio)

 

Les usagers s'inquiètent

 

La rareté des pluies a forcément des incidences sur la distribution d’eau courante, car le niveau des rivières de captation a diminué.

Ajoutées à cette situation, les ruptures de canalisations vétustes, impactant les usagers. Ces derniers redoutent le pire, car ils se souviennent des nombreuses difficultés rencontrées l’an dernier (en 2020), lors d’un carême rude.