Le film de Jocelyn Jonaz "Esclaves et colonisation" reçoit l'Award de la découverte au Nigeria

cinéma
Film de Jocelyn  Jonaz "Esclavage et colonisation"
Le film "Esclavage et colonisation" du réalisateur martiniquais Jocelyn Jonaz décroche l'Award de la découverte ©DR

Satisfaction pour le réalisateur martiniquais Jocelyn Jonaz, la version longue (86 minutes) du film "Esclaves et colonisation aux Antilles Françaises" a été primée au festival du cinéma de Benin City au Nigéria. L'award de la découverte lui a été décerné le 30 janvier 2021. 

Les internautes ont découvert lors du "CineMartinique festival" de Tropiques Atrium, en mars 2020,  le film de Jocelyn Jonaz "Esclaves et colonisation aux Antilles françaises"(52 mn). 

La version longue (86 minutes) du film "Esclaves et colonisation aux Antilles Françaises" a été primée au festival du cinéma de Benin City au Nigeria le 30 janvier 2021. 

Bénin City carrefour du cinéma émergent

 

Dans le sud-ouest du Nigeria, la ville de Bénin City (500.000 d’habitants), jadis capitale du peuple yoruba est aujourd’hui le fer de lance d’un nouveau cinéma.

Pour sa 3e édition, les organisateurs ont comptabilisé 5000 inscriptions.

100 films ont été pré-sélectionnés et 25 retenus en finale lors de la cérémonie du tapis rouge ou "red carpet awards" samedi 30 janvier 2021.

Le réalisateur Jocelyn Jonaz a décroché brillamment l'Award de la découverte" attribué par le jury du Bénin city films.

Le réalisateur affiche sa satisfaction

 

Lors de la cérémonie, le martiniquais Jocelyn Jonaz a remercié les organisateurs, ses techniciens et tous ceux qui de près comme de loin ont contribué aux succès de ce film.

C'est un immense honneur pour nous afro-descendants de la Caraïbe, nous sommes des français par la colonisation et l’esclavage des noirs. Ce film est extrait de ma trilogie "Coloniales Impostures Françaises". Nous avons voulu donner la parole aux nègres marron ou fugitifs qui refusaient cette cruelle et inhumaine infamie. C'est aussi dénoncer la créolisation, véritable viol de tous ces africains déportés et réduits en esclavage.

Jocelyn Jonaz.

 

La version longue est de 86 minutes

 

86 mn d’histoire ... le réalisateur malgré l’intensité du récit a trouvé l’alchimie pour rendre son oeuvre à la portée de tous et ouvert à la réflexion.

Ce documentaire écrit par Jocelyn Jonaz et l'historien Armand Nicolas avec une analyse du professeur Charles Nicolas sur cette question fait la part belle à plusieurs intervenants : Pierre Édouard Decimus, Kolo Bart, Papa Slam, Alain Legares (conteur), le professeur Charles Nicolas, Élie Domota (secrétaire général de l'UGTG Guadeloupe), Armand Nicolas (historien), Rodolphe Alexandre (historien et président de la collectivité de Guyane.

Une plateforme tournée vers les mondes

 

Le Bénin City Film Festival (BCFF) du Nigeria est une plate-forme de promotion d’œuvres de cinéastes émergents locaux et internationaux (longs métrages internationaux et nationaux, courts métrages et documentaires sur des questions sociales).

Cette structure indépendante se veut être un creuset relationnel entre les participants et les professionnels de l'industrie. Une devise "Construire des ponts pour offrir un programme qualitatif."

Cette culture cinématographique s’appuie sur des objectifs privilégiant le dialogue, les discussions, les formations et les relations professionnelles.

Plusieurs awards sont décernés : meilleur film, réalisateur, scénario, photographie, performance, long et court métrage, long et court métrage documentaire, d’animation, film asiatique, américain et européen, et vidéo clip.