Le groupe "liyannaj Kantik Lanmanten" s'inscrit dans la tradition martiniquaise

musique
Album de Noël
©Liyannaj Kantik Lanmanten
Pour son 10e anniversaire, la formation musicale "Liyannaj Kantik Lanmanten", produit un album de Noël avec cinq titres. Des oeuvres respectant la tradition et mettant en valeur voix, ti bwa, chachas, tambours, flûte et accordéon dans le respect de la tradition martiniquaise.   
 
À l'origine, 2 amis, Charles Caput et Charles Degras créent en 2010, un groupe chantant les cantiques, s'appuyant sur le recueil de Loulou Boislaville, fondateur des Ballets martiniquais. Le succès est immédiat, "Liyannaj Kantik Lanmanten" est invité dans des communes, se produit dans des hôtels et même sur les paquebots de croisière.
 

Voix, tambours, accordéon et flûte


Charles Caput, le secrétaire général adjoint de l’association, a vécu dans sa prime jeunesse des noëls traditionnels, avec des amis, des parents et des voisins.

C'était le début de l’Avent, chaque soir,  les habitants se regroupaient chez l’un ou chez l’autre et donnaient de la voix, avec des instruments traditionnels.

Tambour, le ti-bwa, harmonica, chacha et accordéon avaient une place prépondérante. Chaque participant, avec son recueil de chants de Noël à la main, chantait avec ferveur. 
Charles Caput, est secrétaire général de l'association, et l'un des initiateurs du projet.

Titres surprenants et bien harmonisés


"Allons y donc", "Oh la bonne nouvelle", "l’heureux moment", "le Dieu du ciel", telles sont les classiques repris par le groupe "Liyannaj Kantik Lanmanten". On découvre l’accordéon de Victor Nelta, le chacha de Charles Degras, le tambou di bass de Félix Longrais, la tom-cloche Eliane Carpy, la flûte de jean Luc Boriel, le ti-bwa de José Bachaumont.

Les chœurs : Charles Degras, Isabelle Ninel, Stella Godard, Nelly Trébeau, Charles Caput, soutenus par la batterie de Charles Broche, la basse de Philippe Prudent et la rythmique de Jean Paul Marsillon.

Cette compilation du groupe lamentinois est un moment communicatif et festif qui trouvera écho dans un contexte sociétal, particulièrement difficile avec la pandémie mondiale qui frappe aussi notre région.
Charles Caput
Charles Caput, secrétaire général de l'association, un des initiateurs du projet. ©Daniel Betis
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live