Le groupe Martiniquais Malavoi fête ses 51 ans et présente son nouvel album

musique
Le groupe Malavoi
Le groupe Malavoi d'aujourd'hui (seul manque Ralph Thamar, le chanteur emblématique de la formation). ©Lucien Lonete
Plus d'un demi-siècle d'existence. Malavoi fête en beauté sa longévité en offrant au public un opus de 10 titres baptisé "Masibol". Pierre angulaire de notre patrimoine musical, le groupe demeure une école de formation et de transmission. Masibol est en sortie mondiale ce vendredi 4 décembre 2020.
Voici l'internaute plongé dans les méandres de souvenirs intenses. Les débuts de Malavoi, le succès à l'Olympia de Paris, la sortie de l'album "Pep La" en 2009, le concert du Zénith en 2012 avec un orchestre symphonique, la production en 2015 de l’album, "Oliwon"avec une douzaine invités sur des reprises.


10 titres et une vivacité retrouvée


Le public attendait et se demandait quand le groupe Malavoi au-delà des concerts, allait laisser une empreinte musicale. Mission accomplie, grâce à Aztec musique.

L'album se compose d'une composition et d'arrangements de Paulo Rosine, (un des leaders historique de Malavoi décédé en janvier 1993) avec le titre "Loup Garou", 4 oeuvres de Nicol Bernard "vent", "bwavé" dont deux sont coécrites avec  l'écrivain peintre, sculpteur, musicien Roland Brival "yonn a lot" et "masibol".

Un hommage est rendu à Guy Vadeleux "l'enfant-roi" et à Loulou Boislaville "Hermancia". Tous ces titres ont été arrangés par Jacky Bernard qui pose sur cette contribution le titre "Kadolescent".

José Privat nous gratifie de "Rêverie bô dlo" arrangé par Grégory son fils et Johan Jean Alexis  "pli boné".
Pochette album Malavoi
La pochette de l'album 2020 de Malavoi. ©Aztec musique

Un enregistrement pointu 


L’enregistrement  studio s’est déroulé en Martinique sous la houlette de Marc Escavis. On retrouve, Ralph Thamar (Chant), José Privat (Piano), Nicol Bernard (Vibraphone, Percussions), Jean Marc Albicy (Basse), Denis Dantin (Batterie, Tambour, Timbales), Valérie Beaupied (Violon Alto), Johan Jean Alexis, Nona Lawrence (Violons), Capucine Laudarin (Violoncelle), Marilyn Malmin, Cindy Marthély, David Placide (Chœurs).

La grande dame s’est adjointe les services de deux autres violons, Jean Damien Poulet et Thomas Raso et de 2 invités, Daniel Dantin et Jacky Bernard.
Ralph Thamar
Le chanteur Ralph Thamar ©R.Bastide

Un demi-siècle pour Malavoi


Trois amis (Mano Césaire, Christian De Négri, Jean-Paul Soïme), vont créer en 1967, une synergie solide avec une grande partie des musiciens de  l’orchestre Merry lads. Ainsi naît Malavoi, nom d'une canne, mais aussi d'une rue sénégalaise. La première formation a comme pianiste, Alain Jean-Marie, cousin germain de Mano Césaire.

Le groupe enregistre  en Guadeloupe son premier disque "Aux ondes Célini", puis récupère José Lagier et Paulo Rosine. Ce dernier et Mano Césaire se connaissaient pour avoir évolué ensemble avec "Conjunto moderno" de Paulo-Roger Jaffory.

La suite on la connaît, il y a eu plusieurs périodes du groupe Malavoi avec des cordes, puis des soufflants et un retour à l'original. L’institution Malavoi continue à intégrer régulièrement en son sein de jeunes musiciens  et à leur transmettre tout un savoir.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live