Le journaliste Mathieu Méranville anime une soirée autour du "corps noir"

sport
Athlète noir
Athlète noir au départ d'une course. ©Pexels de Pixabay

La médiathèque de Sainte-Luce programme une conférence-débat avec le journaliste le vendredi 25 juin 2021. Il projettera son film sur les champions olympiques issus des outremers et dédicacera son livre Muscles noirs, Corps Ébènes consacré aux gladiateurs africains et pionniers antillais des stades

De tous les quartiers de Sainte-Luce, le plus connu reste incontestablement Trois-Rivières, réputé pour son rhum du même nom. On connait moins en revanche les autres quartiers que sont l'Epinay, les Coteaux ou encore Monésie.

C’est à Monésie qu’est né Mathieu Méranville, le plus célèbre des habitants du quartier. Après une enfance en Martinique, une adolescence à Rennes, des études de journalisme à Lille, il travaille depuis une vingtaine d’années à la rédaction de France 3 à Paris et collabore depuis peu à la chaine France Info.

Spécialiste de sport, Mathieu Méranville a couvert les Jeux olympiques de Sydney en 2000, auxquels il a consacré un livre éponyme. Il a couvert également de grandes compétitions aux quatre coins de la planète, ce qui fait de lui un fin connaisseur du monde de l’athlétisme, de la natation ou du football.

 

Mathieu Méranville
Mathieu Méranville l'auteur de “Muscles noirs, Corps Ébènes”, chez Cercle Media. ©Mathieu Méranville

Très concerné par les discriminations qui n’épargne pas les stades, Mathieu Méranville a publié en 2007 l’ouvrage Sport, malédiction des Noirs ?, dans lequel il convoque Jesse Owens, Laura Flessel, Surya Bonaly ou Lewis Hamilton autour de cette question : "Et si le sport n'était finalement qu'un nouveau ghetto ?"

Depuis, Mathieu Méranville a tracé son sillon dans l’édition avec la sortie également d’un livre sur Garrincha, l’ange aux jambes tordues. Il raconte l’histoire de ce dribbleur génialissime qui a remporté deux Coupes du monde aux côtés de Pelé.

Débat autour du corps noir, de sa représentation à travers l’Histoire et de sa place dans le sport

 

Mais le sport n’est pas la seule passion de Mathieu Méranville. Fan de reggae, il vient de publier 40 ans après, Bob Marley, la légende toujours vivante. À peine sortie en France, le livre est déjà en rupture en stock malgré l’avalanche de biographies dédiées à l’icône jamaïcaine.

A Monésie, on est fier de l’enfant du quartier qui revient cette semaine pour une conférence débat, le vendredi 25 juin, de 18H à 20H. Il animera un débat autour du corps noir, de sa représentation à travers l’Histoire et de sa place dans le sport. Est-ce un facteur d’émancipation ou l’inverse ?

C’est l’occasion de découvrir en avant-première le documentaire Outre-mer Olympique réalisé par Mathieu Méranville et qui sera diffusé le mois prochain sur Martinique Première. Pour ce film, le journaliste a interrogé de grands champions comme Marie-José Pérec, Jackson Richardson ou Teddy Riner.

Mathieu Méranville retrace aussi le parcours du sportif ultramarin à avoir participé aux JO. C’était à Berlin, capitale du Reich et de la propagande raciste d’Adolf Hitler. Le 2 août 1936, le sprinter guadeloupéen Maurice Carlton avait couru la première série du 100 mètre. Il avait fini quatrième.

Info pratique

Pour participer à la conférence-débat et afin de respecter les mesures sanitaires en vigueur, les participants sont invités à s’inscrire à la Médiathèque au 0596 62 52 56 / mediatheque@mairie-sainte-luce.fr.