Le Komité Défans Manmay sité Grinad Lajoupa-Bouillon se fait entendre devant le siège de Cap Nord

pollution
Manifestation des habitants d'Ajoupa Bouillon
Manifestation des habitants d'Ajoupa Bouillon devant le siège de Cap Nord. ©Martinique la 1ère

Le Komité Défans Manmay sité Grinad Lajoupa-Bouillon s'est mobilisé jeudi 25 février 2021 au Marigot. Ses adhérents dénoncent la présence d'amiante dans leurs maisons et attendent depuis une quinzaine d'années leurs titres de propriété. 

Une vingtaine de représentants du Komité Défans Manmay sité Grinad Lajoupa-Bouillon se sont mobilisés jeudi 25 février 2021 au Marigot devant les locaux de Cap Nord. L'organisation estime que "trop c'est trop".

Ses adhérents affirment que "cela fait 34 ans que nous avons acquis un logement par contrat location / vente d'une durée de 15 ans. Depuis la fin du contrat en 2002 nous attendons nos titres de propriété, en plus nos maisons sont amiantées et en très mauvais état".

Ils dénoncent le non respect par le maire des décisions de justice prises depuis plusieurs années. "En juillet 2019", précisent-ils, "la justice a tranché en leur faveur, obligeant la commune à donner les titres de propriété aux familles concernées sous deux mois".

(Re)voir le reportage de Sangha Fagour et Stéphane Petit-Frére.

 

Manifestation des habitants d'Ajoupa-Bouillon

 

Une rencontre prévue le 8 mars

 

Outre devenir officiellement propriétaire, les membres souhaitent que leurs logements soient désamiantés pour leur sécurité et celle de leurs enfants. 

Le sujet est délicat pour le président de Cap Nord, Bruno Azerot. Il lance un appel au dialogue en espérant que "toutes les instances concernées, à savoir Agence Régionale de Santé (ARS), Collectivité Territoriale de Martinique (CTM), Cap Nord et mairie d'Ajoupa-Bouillon, se mettent autour d'une table pour faire avancer ce dossier".

Un appel qui a été entendu, les différents acteurs ont prévu de se rencontrer le 8 mars prochain. 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live