Le moqueur gorge blanche, un oiseau de Martinique en voie de disparition, doit être protégé

animaux
Le moqueur gorge blanche dans la forêt de Martinique. ©Aurélie Treuil
Le moqueur gorge blanche, visible uniquement sur la presqu’ile de la caravelle, voit son habitat morcelé. Il est également la cible des prédateurs. Les rats et les mangoustes s’attaquent aux nids. Le parc naturel tente de préserver l'espèce. Voir notre reportage avec Marc Balssa.

Une équipe du parc naturel de Martinique, accompagnée de passionnés, se lancent sur les traces du moqueur gorge blanche sur la presqu'île de la Caravelle (Trinité). Il n’en resterait que quelques centaines en Martinique. 

Mais pour observer le moqueur gorge blanche en plein jour, il faut plutôt baisser la tête. Car c'est au sol qu’il se nourrit, principalement d’insectes.

Cet oiseau de Martinique doit être protégé. Et c'est l'un des aspects du programme Biodiv’om, financé en grande partie par l’Europe.

Plusieurs leviers doivent permettre de préserver l’espèce. D’abord, des campagnes de régulation des prédateurs, mais également la création d’un corridor écologique. 

L’objectif est de permettre au moqueur gorge blanche de recoloniser les forêts littorales de Martinique. Et il faut agir vite car il ne resterait plus que deux cents adultes reproducteurs de cette espèce endémique de la presqu’ile de la Caravelle.