Le rêve américain de la Martinique pour la 16e Gold Cup

football
Sélection Martinique
Les joueurs de la sélection de Martinique. ©Martinique la 1ère

Pour la septième fois de son histoire, la Martinique s’apprête à prendre part à 16e édition de la Gold Cup, tournoi prévu du 10 juillet au 1er août aux États-Unis d’Amérique. Mario Bocaly, le sélectionneur martiniquais a évoqué pour nos internautes la préparation de ce rendez-vous.

Une qualification acquise depuis 2019 et voilà les joueurs martiniquais en route pour une nouvelle aventure. On est bien loin de 1993, année où les Martiniquais se sont qualifiés pour leur première Gold Cup. Pas toujours simple de se mesurer aux grandes nations du football nord-américain mais on se souviendra du succès (1-0) face au Canada en 2013 ou encore la victoire (2-0) face au Nicaragua en 2017 et plus près de nous le score sans appel de (3-0) face à Cuba à la Gold Cup 2019.

Mais pour cette édition 2021, avec les conditions de la crise sanitaire, pas simple pour l’encadrement technique de l’équipe de Martinique de préparer son groupe.

Le premier problème est d’ordre athlétique. On a des joueurs des poules hautes de la R1 qui reprennent, les joueurs professionnels qui sortiront de vacances…avec le staff, nous ferons au mieux. La préparation a débuté avec un regroupement par semaine mais dès la fin du tournoi "6 Majò" nous passerons en entraînement quasi-quotidien.

Mario Bocaly, sélectionneur de Martinique

Mario Bocaly
Mario Bocaly a confiance en ses joueurs et avec son groupe, ils feront tout pour représenter au mieux la Martinique aux Etats-Unis. ©concacaf

 

Une préparation tronquée qui ne saurait altérer les ambitions

 

Pour le club Martinique, il faudra composer avec l’absence de confrontations dans le cadre de la préparation. Plusieurs matchs amicaux ont dû être annulés contre des formations telles que la Grenade, le Panama, la Guadeloupe ou encore la Serbie.

C’est ce qui m’embête, ce manque de repères face à des footballs différents et à l’engagement supérieur. Cela dit, nous n’allons pas nous apitoyer sur notre situation, le contexte est particulier et on fera tout pour relever le défi et représenter au mieux les couleurs et valeurs du pays.

Mario Bocaly

 

Avant de rentrer en compétition le 11 juillet prochain face au Canada, le conseil de ligue et le staff de la sélection ont pu obtenir deux matchs de préparation.

Le 23 juin, nous avons saisi l’opportunité de rencontrer la Guadeloupe qui est en pleine préparation des barrages de qualification pour la Gold Cup. C’est surtout un match d’entraînement et puis, lors de notre préparation aux États-Unis, nous jouerons contre le Sporting Kansas City puisque nous ne pouvons pas nous mesurer aux équipes qualifiées.

 

Comme lors de chaque épreuve internationale, la composition de la sélection fait toujours beaucoup parler avec cette possibilité d’avoir des joueurs professionnels aux côtés des amateurs.

Pour les joueurs professionnels, nous avons fait beaucoup de demandes mais je pense que nous serons sur une base de 5 ou 6 au maximum. La période est particulière puisque ce n’est pas une séquence FIFA et puis je dois dire de manière très transparente que certains joueurs contactés ont déclaré ne pas être intéressés.

 

Qu’à cela ne tienne, nous saurons faire avec les joueurs de chez nous comme d’habitude et leur niveau va forcément monter dès que leurs camarades professionnels nous rejoindront.

 

Le sélectionneur de Martinique souligne assez clairement que bon nombre de clubs français ne connaissent pas l’environnement du football centre-américain…

À la limite, hors hexagone, les dirigeants et cadres techniques de l’Italie ou de l’Espagne sont beaucoup plus au fait et respectueux de cette Concacaf et de la Gold Cup.

 

Sélection de Martinique
Troisième qualification consécutive pour la Martinique qui ira à cette 16e Gold Cup avec l'ambition de créer l'exploit. ©Martinique 1ère

 

"...représenter avec conviction et détermination le football martiniquais"

 

Projet de jeu, réathlétisation, préparation mentale, cohésion de groupe sont autant de facteurs qu’il faudra travailler d’ici le 11 juillet 2021 pour obtenir un niveau de performance et rivaliser dans la poule composée des États-Unis, du Canada et dans l’attente du dernier qualifié issu des barrages programmés début juillet à Miami.

Quant aux objectifs, Mario Bocaly est assez clair.

Si nous passons le premier tour, ce serait déjà bien. On va donner le maximum, peu importe les moyens et conditions, je sais que les joueurs alignés sauront représenter avec conviction et détermination le football martiniquais. J’ai confiance en mes joueurs.

 

Pour réussir cette Gold Cup 2021, malgré les restrictions sanitaires, le staff et les joueurs de la sélection de Martinique espèrent bénéficier d’un kop martiniquais pour les encourager. À travers le projet "Matinino’s American Dream", un package est proposé aux supporters avec le transport et les tickets d’accès dans les stades de Dallas (Texas) et de Kansas City (Missouri).

Les choses sérieuses devraient débuter dès la fin du tournoi "6 Majò" en espérant qu’il y ait le moins de bobos afin que le groupe se prépare dans les meilleures conditions.