Le sculpteur Makya travaille le bambou sous toutes ses formes

patrimoine
Le sculpteur Makya travaille le bambou à Sainte-Marie. ©Martinique la 1ère
Continuons notre immersion à Sainte Marie avec la rubrique "Fondok" et faisons connaissance avec Makya. Ce sculpteur a fait du travail du bambou un art de vivre.

Le bambou, Makya le transforme en maison, en meuble et bien plus encore. Riche de sa formation en dessins industriels et en sculpture, il s’est lancé dans le bambou de manière autodidacte, il y 20 ans maintenant. Il considère cette plante comme une richesse naturelle renouvelable sous exploitée. 

Installé sur la plage d’Anse Azérot, à Sainte Marie, il construit seul un espace dédié au bambou pour changer le regard des gens sur cette fameuse plante.

Maison en bambou construite par Makya à Sainte-Marie. ©Martinique la 1ère

Il y voit une opportunité de créer de l’emploi local pour construire des logements avec des matériaux locaux tout en respectant l’environnement.

Makya aime rappeler que là ou un arbre a besoin de plusieurs dizaines d’années pour pousser le bambou est mature après 3 ans. Seul, il multiplie les expériences et aimerait que d’autres compétences embrassent la mission qu’il s’est donné, à savoir arriver à une maison entièrement en bambou autosuffisante en énergie.