Le trafic passagers chute de moitié depuis janvier 2020 à l'aéroport Aimé Césaire

transports
Hall arrivée de l'aéroport de Martinique
Hall d’accueil des passagers de l'aéroport Aimé Césaire, au Lamentin en Martinique. ©Guy Etienne
- 49,19% de voyageurs depuis le début 2020 à l'aéroport de Martinique. "Sur le seul mois de septembre 2020, la fréquentation a diminué de 49,39%, avec 53 083 passagers transportés contre 104 894 en septembre 2019" note la direction de l’aérogare Aimé Césaire.
Le trafic passagers à l’aéroport de Martinique affiche un recul de - 49,19% depuis le début de l’année 2020, soit 815 430 voyageurs transportés contre plus de 1,6 million sur la même période (de janvier à septembre 2019).

Rien qu’en septembre 2020, la fréquentation a diminué de plus de 49% observe la SAMAC (Société Aéroport Martinique Aimé Césaire).
 

"Trafic international : -92,83%"

 

Le trafic international reste le plus fortement impacté du fait de la fermeture des frontières, imputée à l’actuelle crise sanitaire mondiale du Coronavirus.

(La SAMAC)


Seuls les vols vers et au départ de la Belgique avec Air Belgium ont maintenu un faible trafic sur le segment Europe, avant de cesser ses rotations le 5 septembre dernier.

De son côté, Air Canada qui avait repris ses dessertes depuis le 9 août 2020 à raison d’un vol direct hebdomadaire entre Montréal et Fort-de-France, a décidé d’interrompre ses liaisons au mois d’octobre précise la plate-forme.
 

Toutes les lignes sont impactées

 

Le segment France connaît une baisse de fréquentation de l’ordre de 41,30% au mois de Septembre. La limitation du nombre de passagers voyageant entre la Martinique et la Guadeloupe mise en place depuis le 21 Septembre, impacte le trafic en baisse de 48,62% (…).
Le segment Guyane reste toujours fortement touché par la situation sanitaire et affiche une baisse de 73,82% de fréquentation. 

(La SAMAC)


Concernant la part Caraïbe International (-98,55%), Air Antilles poursuit ses vols vers la Barbade et Sainte-Lucie au départ de Fort-de-France, mais "les contraintes sanitaires imposées par ces destinations comme le placement en zone d’alerte de la Martinique, influencent la faible fréquentation constatée".

Seul le Fret (trafic de marchandises) affiche un résultat positif de + 3,44% souligne la SAMAC. Le reconfinement national en vigueur depuis vendredi 30 octobre 2020, aggravera encore sans doute la situation de ce trafic aérien en Martinique d’ici à la fin de l’année, comme pour pratiquement toutes les autres destinations du monde.
 

"Recul de 40 à 50% de l’emploi" 


Selon l’Association International du Transport Aérien, "le chiffre d’affaires des compagnies aériennes sera encore en baisse de 46% l’année prochaine", l’IATA qui "prévoit déjà un recul de 40 à 50% de l’emploi dans le secteur".
(Source : air-journal.fr)
Les Outre-mer en continu
Accéder au live