Le Vauclin abrite son premier club de "Karaté pour tous"

karaté
Karaté
Karaté au dojo du Vauclin. ©Maurice Violton

Le quartier Château Paille au Vauclin accueille le premier club de karaté de son histoire. Objectif : permettre à un maximum de personnes de s’épanouir par la pratique d’un sport martial.

 

C’est une vraie fierté pour la commune du Vauclin qui abrite désormais un nouveau club de karaté. Le dojo du "Karaté pour tous" est situé à la Cité Concorde, quartier Château Paille. Ouvert il y a quelques jours, il espère vite séduire et enregistrer ses premiers licenciés. 

(Re)voir notre reportage avec Olivier Nicolas dit Duclos.

Interviennent dans ce reportage :

Stanislas Nayaradou, président, directeur technique "Karaté Pour Tous-Dojo du Vauclin (ceinture noire 4e Dan)

Sophie Serrente (présidente de la ligue de karaté de Martinique)

Serge Domi (sociologue, ceinture noire 1ère dan).

C’est un véritable défi que s’est lancé Stanislas Nayaradou, président et directeur technique du "Karaté pour tous". Déjà aux commandes d’un premier club créé en janvier 2007 à Bellevue (Fort-de-France), c’est au Vauclin que cette ceinture noire 4e dan de karaté, décide de poursuivre l’aventure en s’installant cette fois en plein cœur d’une cité HLM.

 

Stanislas Nayaradou
Stanislas Nayaradou (président Karaté Pour Tous au Vauclin) avec à ses côtés Sophie Serrente (présidente de la ligue de karaté de Martinique). ©Maurice Violton

 

Son ambition est d’accueillir dans cette salle, enfants, adolescents et seniors, avec l’idée de se servir d’un art martial comme le karaté pour contribuer à un mieux-vivre en Martinique.

39 clubs et un millier de licenciés en Martinique

 

En attendant ses premiers licenciés, les cours se font avec les pratiquants de la structure de Bellevue et des autres clubs du sud de l’île.

Il s’agit de montrer ce que le karaté peut apporter à titre individuel, comme le respect des règles, la discipline et la fierté de gagner lors des compétitions. Des souvenirs, selon Stanislas Nayaradou, qui structure un individu tout au long de sa vie.

L'arrivée de ce dernier démontre la bonne santé du karaté en Martinique. Certes, la crise sanitaire a provoqué une chute du nombre de licenciés de 30% comme pour d’autres sports, mais la présidente de la ligue reste optimiste. Sophie Sorrente est particulièrement fière de compter aujourd’hui 39 clubs en Martinique pour près d'un millier de licenciés.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live