Législatives : le niveau baisse mais il fallait s’y attendre

politique
candidats aux législatives
Quelques candidats et leurs partisans aux élections législatives de juin 2017 en Martinique ©Martinique 1ère
Lassitude après une longue campagne présidentielle, manque d’inspiration ou tout simplement formation insuffisante : plusieurs candidats aux législatives ont du mal à capter l’attention des électeurs. Et dire qu’il faudra voter !
Mesdames les candidates, Messieurs les candidats aux élections législatives, pouvez-vous élever le débat, svp ? Pouvez-vous arrêter de municipaliser ces élections, faisant semblant de croire que le peuple vous croit quand vous lui promettez une route par ici, des emplois par-là, ou une zone franche, ou encore le désenclavement de telle zone ? Quand donc cesserez-vous de tenter de compter vos voix pour les élections municipales dans trois ans ?

Pourquoi vous, qui venez d’être élus membres de l’Assemblée de Martinique ou membre du conseil exécutif, voulez déjà partir à Paris ? Pourquoi vous qui êtes un quasi-professionnel, ayant été ou étant conseiller municipal, conseiller général, conseiller régional, maire ou même déjà député, ne laissez pas la place à plus jeune, moins expérimenté certes mais certainement plus dynamique ? Ou à une femme, tiens ! N’avez-vous pas entendu le désir de renouvellement du personnel politique énoncé par les citoyens ?

Trêve d’acrimonie, chacun fait ce qu’il peut. Il n’est pas donné à tout le monde de se porter candidat à une élection, de déranger les fans de télénovela, de trouver les fonds nécessaires pour mener campagne, distribuer des tracts et coller des affiches. Il vaut mieux avoir une sacrée dose de sens du bien public et d’amour de son prochain pour vouloir parler au nom du peuple. Il faut même savoir se documenter à bonne source pour ne pas confondre les élections ou les fonctions. Sans compter une bonne cargaison de bienveillance et de patience pour tenter de convaincre. Le cocktail n’y est pas toujours, mais nul n’est empêché d’essayer de devenir représentant du peuple.

La tolérance est de mise pour les novices, mais Mesdames les candidates, Messieurs les candidats aux élections législatives, pouvez-vous élever le débat, svp ? La Martinique mérite mieux, non ?
Les Outre-mer en continu
Accéder au live