Les agents de la prison de Martinique craignent pour leur sécurité et celle de l’établissement

violence
Prison de Martinique
Vue extérieure du centre pénitentiaire de Ducos ©Martinique 1ère
Le syndicat Force Ouvrière interpelle la direction du centre pénitentiaire de Ducos sur le sentiment d’insécurité qui pèse au sein du personnel. "La situation actuelle de violences fortes et ciblées envers les institutions républicaines en Martinique nous fait craindre le pire".

Dans un tract rendu public le 22 juillet 2021, Force Ouvrière pénitentiaire renouvelle sa "demande sécuritaire" à l’adresse de la direction de la prison de Ducos. "Il ne s’agit pas de faire de l’agitation syndicalo-médiatique stérile", précise d’emblée le syndicat.

La situation actuelle de violences fortes et ciblées envers les institutions républicaines en Martinique nous fait craindre le pire.

 

Le centre pénitentiaire de Ducos peut devenir une cible pour certains individus auteurs de récentes émeutes urbaines à Fort-de-France.

(Force Ouvrière pénitentiaire)

 

Le 16 mai dernier, le personnel a été marqué par un rassemblement de motards devant les bâtiments de la prison. Des coups de feu auraient été tirés ce jour-là d’après le syndicat, qui redoute le même scénario sur le site, à la suite d’interpellations survenues ces derniers jours.

L’incarcération récente de certains manifestants peut générer des troubles à la périmétrie insécurisée de notre établissement.

 

"Horde de motards encagoulés"

 

L’organisation syndicale dit ne pas douter des "démarches auprès des autorités" entreprises par la direction, ni de sa "volonté d’aboutir concrètement sur ces dossiers".

Mais les représentants du personnel mettent en garde l’administration, telle une prémonition.

Nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle "horde de motards encagoulés" sur le site en cette période.

(F.O)