Le témoignage glaçant des agents agressés à l’hôpital

hôpital
Reportage de Franck Zozor et Eddy Bellerose ©Martinique la 1ère
Témoignage poignant suite aux évènements qui se sont déroulés au CHU de Martinique le 24 mars 2022. Plusieurs agents de sécurité avaient été agressés au jet d’un produit corrosif alors qu'ils opéraient un barrage filtrant avant une rencontre prévue entre syndicats et direction. 7 personnes avaient été blessées dont un jeune d'une vingtaine d'années. Ce dernier a dû être opéré des yeux et reste dans un état grave.

La voix chargée d'émotion, Marvin, âgé d'une vingtaine d'années revient sur les évènements du 24 mars 2022 au CHU de Martinique. 

Mes collègues sont venus me secourir. Ils m'ont emmené aux urgences au plus vite. J'ai dû subir une opération des yeux.

Marvin Camille, agent de sécurité au CHU

L'agent de sécurité et ses collègues filtraient l'entrée des grévistes alors que ces derniers se rendaient à une réunion avec le directeur de l'établissement, Jérôme Le Brière. Ils ont été agressés au jet d’un produit corrosif. Au total, sept personnes ont été blessées plus ou moins grièvement. 

Le jeune homme qui ne peut pas ouvrir les yeux pour l'instant ne comprend toujours pas les raisons d'une telle agression. 

Je ne peux pas les ouvrir, c'est très douloureux. Je ne sais pas comment expliquer, mais je ne peux pas ouvrir. 

Selon Maître Eddy Arneton, l'avocat des agents de sécurité agressés, il y aurait préméditation puisque l'une des personnes présente à cette mobilisation serait venue avec ce produit corrosif et donc avec l'intention de nuire. 

Sept plaintes ont été déposées pour violence avec armes avec préméditation. L'enquête se poursuit.