Les conteurs martiniquais à la rencontre de leurs homologues africains, européens et américains

société
Valer'egouy
Valer Egouy directeur artistique de l’évènement ©V. E
Le 15e festival International "contes et musiques dans la cité " a débuté mardi 12 octobre et se termine le 24 octobre 2021. L'association "Martinique Images" accueille des conteurs venus d'Algérie, de France, des USA, du Congo, de Guyane, du Cameroun, de Colombie et d'Italie.

 "Martinique images" continue de valoriser la tradition orale. Son 15e festival International "contes et musiques dans la cité" a débuté mardi 12 octobre 2021 et se termine le 24 octobre prochain.

Depuis deux décennies, l'Association Martinique Images (AMI) transmet cette technique patrimoniale au public martiniquais. Son programme d’ouverture au monde s’appuie sur le partage entre conteurs de pays différents. 

Valer"Egouy la cheville ouvrière et directeur artistique de l’évènement entend faire de ce rendez-vous un moment privilégié alliant rendez-vous artistiques, revalorisation de la tradition, ouverture sur le monde et respect de la sécurité sanitaire. 

Comme c'est la tradition depuis plusieurs années, les conteurs se produisent aussi dans les écoles et animent des ateliers en faveur des jeunes. Le mardi 12 octobre 2021, les conteurs se sont rendus à l'école élémentaire de Petit-Bourg (Rivière-Salée)

Contes
école élémentaire de Petit-Bourg (Rivière-Salée) ©V.E

Compte tenu de la situation sanitaire liée à la pandémie du coronavirus, le programme des manifestations a été aménagé pour la circonstance.

Conteurs et musiciens  de la 15e édition

 

Pour ce 15e rendez-vous du conte qui se tient jusqu'au  24 octobre 2021, l'organisation a invité des conteurs d'Algérie, de France, des USA, du Congo, de Guyane, du Cameroun, de Colombie et d'Italie.

Les spécialités sont complémentaires sur scène. Fahem Abes (Algérie) façonne une gestuelle, une parole afin de transmettre l'amour ’de la vie aux spectateurs. Caroline Rivas (Colombie) qui a une connaissace du solfège et du classique, a pourtant choisi l’accordéon des bals musettes.

Gael Dzomo Onama (Cameroun) fait voyager le spectateur à travers des vies vécues. Sharon Evans (Usa) sait captiver le public par la rythmique du récit et l’articulation de la narration.

Claudia Campesino rappelle la comédie "del arte". Pour cette italienne "être conteuse demeure une source infinie d’amour qui s’allume".

festival conte
programmes des 16 et 17 octobre 2021 ©Organisation