Les forces de l’ordre mobilisées aussi en Martinique contre les rodéos urbains... une pratique interdite

sport
Rodéo urbain / moto
Image de rodéos urbains (illustration). ©Image de France 2
Le 8 août 2022, le ministre de l’Intérieur et des Outre-mers a annoncé une intensification des contrôles sur l’ensemble du territoire nationale, pour lutter contre les rodéos urbains. En Martinique, la police a procédé la semaine dernière à une première opération renforcée, Place François Mitterrand à Fort-de-France. Face à la montée du phénomène, ces contrôles seront multipliés par les forces de l’ordre dans les jours qui viennent.

Dans un tweet daté du 8 août 2022, le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérard Darmanin, avait annoncé le renforcement de l’action des forces de l’ordre contre les rodéos urbains sur l’ensemble du territoire nationale.

Cette pratique très dangereuse qui a déjà fait plusieurs victimes, est un cauchemar pour les villes, les piétons et les autres usagers de la circulation.

J’ai donné instruction d’intensifier encore notre action. Chaque commissariat mènera au moins 3 opérations anti-rodéos / jour. Je ferai tout pour protéger les honnêtes gens contre ces délinquants.

Tweet de Gérard Darmanin - 16 août 2022

La semaine dernière, ces premiers contrôles renforcés ont débuté en Martinique. L'opération s’est déroulée place François Mitterrand, (entrée sud de l'agglomération).

L’objectif de cette action était la visibilité, la prévention, mais surtout la lutte contre les comportements dangereux et à risque, engendrés par les auteurs de rodéos urbains, avec leur véhicule à 2 ou 4 roues, qui mettent en danger la vie d’autrui.

Facebook de la Police nationale de la Martinique

Lors de cette opération, 28 personnes et 16 véhicules (dont 10 motos) ont été contrôlés. Les policiers ont relevé 2 défauts de contrôle technique, 4 défauts d’assurance, 2 conduites sans permis et 1 non-port du casque. Parmi ces contrevents, 1 motard a été interpellé et conduit au commissariat précise la DTPNM (Direction Territoriale de la Police Nationale de la Martinique).

Selon Thiérry Baucelin, le secrétaire territorial du syndicat Alliance Police Nationale, les conditions ne sont pas réunies pour mener correctement ce type d’opération.

La mise en place de ce genre d'opération nécessite non seulement du personnel sur la voie publique mais aussi une doctrine précise, quant aux process à activer pour les interpellations et les procédures judiciaires à mettre en œuvre pour ce type de délinquance. Il nous paraît tout aussi difficile d'interpeller les auteurs en flagrant délit par rapport aux risques liés à la sécurité, non seulement des mis en cause, mais aussi des tiers, des fonctionnaires police, eu égard au manque de soutien de la justice, des politiques… à l’égard des forces de sécurité.

"Une opération de communication" 

Quant à l'identification ultérieure, cela paraît également compliqué quand on observe que les personnes se livrant à ces rodéos sont parfois casquées et circulent volontairement avec des plaques numérologiques effacées ou altérées (…). Dans l'hexagone, cela peut être plus facile grâce aux caméras de surveillance, mais en Martinique ce n’est pas simple. Donc cela ressemble à une grande opération de communication de la part du ministre Darmanin.

Thiérry Baucelin
Rodéo urbain / cabrage / wheeling moto
Rodéo urbain ou "wheeling moto", une pratique dangereuse et interdite. ©LIONEL VADAM / MAXPPP

Pratique courante à Fort-de-France

Le 27 juillet dernier, le Conseil Citoyen de Sainte-Thérèse a de nouveau interpellé les autorités, afin de faire des propositions pour l’amélioration du cadre de vie de ce quartier populaire en général et de sa sécurité en particulier.

Dans son courrier adressé à la préfecture et à la Collectivité Territoriale de Martinique, l’association a notamment insisté sur la pratique régulière de rodéos sur le circuit du TCSP (Transport Collectif en Site Propre). Le CCST a d’ailleurs été reçu à ce sujet par Serge Letchimy, Président du Conseil Excéutif de la CTM mardi 16 août 2022.

Depuis 2018, lors de sa création, le Conseil Citoyen de Sainte-Thérèse avait déjà alerté l’ancienne majorité (…).Il y a déjà eu plusieurs accident dont une jeune dame qui a quasiment perdu l’usage de ses deux jambes. C’est récurrent les rodéos sur le circuit du TCSP et ils se filment parfois. Il y a des motos, des vélos… tout ceux qui ne doivent pas emprunter cette voie et ils viennent de partout, pas seulement de Sainte-Thérèse. Et puis il y a les naissances sonores (…).

Rosette Jean-Louis - présidente du Conseil Citoyen de Sainte-Thérèse

Une visite de terrain est prévue prochainement avec les techniciens de la CTM, les représentants de la municipalité foyalaise et les forces de sécurité. Parmi les propositions de l’association, la pose de caméras de surveillance a été évoquée lors de la réunion, afin d’identifier les auteurs de ces "wheeling moto" (ou cabrages sur roue arrière).

Sur sa page Facebook, la Direction Territoriale de la Police Nationale de la Martinique rappelle que "le rodéo urbain, en voiture, à moto, ou même en quad, est une pratique interdite".

Police en patrouille
Patrouille de la police nationale avec leurs collègues de la municipale à Fort-de-France (photo d'illustration). ©Police nationale de Martinique

La peine encourue pour cette infraction est de 1 à 5 ans d’emprisonnement, de 15 000 à 75 000 euros d’amende, et le véhicule peut être saisi.

Police Nationale

Face à la montée de ce phénomène, la DTPN "mènera de nombreux contrôles dans les prochains jours" en Martinique comme partout en France, ainsi que l'a annoncé le ministre de l'intérieur.