Les inscriptions au concours d’éloquence en français et en créole (2e édition) sont ouvertes aux Antilles

culture
Concours éloquence / F'Kréol
Jury du concours d'éloquence en français et en créole, promotion 2019. ©Association F'Kréyol / DR
Jusqu’au 30 novembre 2021, les candidatures de Guadeloupe et de Martinique pour la seconde édition du concours d’éloquence en français et en créole, sont reçues en ligne par l'association "F'kréyol". La finale de cette compétition consacrée à l’art oratoire est prévue en 2022.

Après une déconvenue en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, les inscriptions pour la seconde édition de "F’kréyol" sont reçues depuis le début de ce mois de novembre et jusqu’au 30. Initié en 2019 par la JCEM (Jeune Chambre Economique de la Martinique), ce concours d’éloquence vise à "mettre en avant les talents d’orateurs en français et en créole".

Cette année, les 35 candidats de Guadeloupe et de Martinique qui seront sélectionnés, devront déclamer autour d’un thème, lequel sera dévoilé ultérieurement par l’organisation à partir du mois de décembre 2021. Parallèlement, des séances de coaching sont prévues jusqu’à la finale en 2022 en présentiel, "si la situation sanitaire le permet" précise toutefois l'organisation.

Leurs points communs : l’envie de se dépasser, le second degré, une volonté à toute épreuve et la bonne humeur.

 

Les candidats pourront se challenger sur une diversité de sujets...

Chacun.e est convié à venir exprimer sa créativité.

(L’association F’Kréyol)

Eloquence 2019 / concours
Les participants de la première édition du concours d'éloquence français-créole, en 2019. ©Association F'Kréyol / DR

Un jury exigeant

 

Le jury composé d’écrivains, de parolistes, de journalistes et autres personnalités publiques, retiendra comme critères d'évaluation, "la façon de s'exprimer, l'intonation, la capacité à convaincre, le vocabulaire employé, les idées, l'approche, la réflexion, les exemples, le respect du temps, et la gestuelle".

Les candidatures sont reçues en ligne sur le site de l’association "F’kréyol". Pour en savoir plus, cliquez ►ICI.