Les musulmans de Martinique observent le ramadan dans un contexte sanitaire si particulier

religion
Livre de prières des musulmans
Islam-livre de prières. ©Fauzan My de Pixabay

Depuis le 13 avril 2021, les musulmans de la Martinique célèbrent le ramadan, l'un des cinq piliers de l'Islam. Ils s'adaptent aux mesures sanitaires et restrictives en vigueur pendant ce mois de jeûnes et de prières.

Le Ramadan (qui signifie consumer les péchés) se déroule chaque année au 9e mois du calendrier lunaire musulman pour prendre fin, un mois après à la lune suivante (13 mai 2021). C'est une fête importante de l'Islam, la deuxième religion en France.

Début de la révélation du Coran

 

Depuis le 13 avril, jusqu’au 13 mai 2021, les musulmans se privent de nourritures et pratiquent l’abstinence du lever au coucher du soleil.

Les fidèles musulmans se basent sur le hadith du prophète Mohammed: "Ne jeûnez que lorsque vous verrez le croissant lunaire et ne rompez le jeûne que lorsque vous le verrez aussi".

La deuxième religion en France, est frappée comme les autres confessions, par les mesures restrictives de lutte contre la pandémie du coronavirus. Durant ce mois, les croyants musulmans ne pourront pas pratiquer la rupture du jeûne en toute convivialité.

Le mois du ramadan est considéré comme le mois de la charité.

La rupture du jeûne, en famille, à la maison

 

S’il est vrai que les musulmans martiniquais comme ceux du monde entier, s’organisent et gèrent leur temps de sommeil, de repos, de lecture et de prières, ils devront observer les règles sanitaires en vigueur.

Certains se réveillent au petit matin pour manger (pâtisseries sucrées dattes), boire (thé, lait, pain trempé dans de l’huile d’olive et du miel) avant d’adresser à Dieu la prière de l’aube. Jusqu’à cette étape, la procédure semble simple.

Mais, il y a plusieurs rendez-vous prévus dans la journée, généralement à la mosquée. Les règles sanitaires restrictives et le couvre-feu obligent les fidèles à repenser les choses.

S'adapter aux mesures

 

Comme en 2020, les musulmans devront s’adapter. Un défi parfois difficile à réaliser, par exemple, les prières à la maison si l’un des conjoints est de confession différente, ou si les enfants sont en bas âge.

Toutefois les mesures en vigueur n’altèrent pas la foi.

La rupture du  jeûne  entre 18h et 18h30, ce moment de partage convivial du repas du soir, se déroule en famille respectant les gestes barrières. C’est aussi l’occasion d’approfondir la connaissance du Coran.

Un pratiquant originaire du Lamentin

Le ramadan se terminera le 13 mai 2021.