Les organisateurs présentent leurs excuses au chef Martiniquais Marcel Ravin après son éviction du dîner des grands chefs à Lyon

cuisine et gastronomie
Marcel Ravin
©Facebook Marcel Ravin
Des excuses et une explication à l'éviction du chef étoilé Marcel Ravin du diner des grands chefs par GL Events. Le chef n'aurait pas répondu à son invitation à l'évènement. Marcel Ravin n'a toujours pas digéré cette soirée, ni oublié l'humiliation ressentie le dimanche 26 septembre 2021.

Une soirée organisée par la société d'événementiel GL Events en marge du Salon international de la restauration (Sirha), le dîner des grands chefs. Cet évènement restera un très mauvais souvenir pour le chef étoilé martiniquais Marcel Ravin. 

Refoulé à l'entrée de la préfecture du Rhône alors qu'il avait son carton d'invitation en bonne et due forme, Marcel Ravin s'est senti humilié et a dénoncé une discrimination à son égard.

Face à la montée des protestations sur le traitement réservé au chef, les organisateurs ont tenu à apporter leur version. 

La soirée était organisée par la société d'événementiel GL Events en marge du Salon international de la restauration (Sirha).

Interrogé par l'AFP (Agence France Presse) GL Events a évoqué "une erreur malencontreuse".

On regrette cet incident évidemment involontaire de notre part, il n'y a rien d'orienté là-dedans a déclaré Luc Dubanchet, directeur des marques Sirha Food.

 

Selon lui, a priori, Marcel Ravin ne figurait pas sur les listes faute d'avoir répondu à son invitation.

 

D'autres personnes étaient dans son cas dimanche soir, pour lesquelles on a pu rattraper le coup car on a été prévenu, a-t-il dit. Mais là, on n'a pas été mis au courant, hélas, a ajouté Luc Dubanchet en présentant les excuses de GL Events à Marcel Ravin. 

 

GL Events, organisateur du diner des grands chefs.

 

Pour le chef étoilé, l'humiliation reste intacte mais il a décidé de poursuivre sa route en toute lucidité et dignité. 

Un chef soutenu 

 

Marcel Ravin est soutenu par Serge Letchimy, président du conseil exécutif de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique).

 

Le chef Martiniquais a aussi reçu le soutien de la sénatrice Catherine Conconne. Le maire du Diamant affiche sa solidarité avec "l'enfant de la commune".