Les personnes allergiques vivent un enfer à cause des fleurs de Fromager

santé
À maturité, les fruits du fromager s’ouvrent et laissent s’échapper le kapok, un duvet beige clair cotonneux. ©Stéphane Lupon
Vous avez sans doutes remarqué la prolifération des fleurs de Fromager ces dernières semaines. C’est effet durant cette période que les Ceiba pentandra (nom scientifique du Fromager) lâchent leurs duvets. Mais cette année en particulier, les vents forts les propagent beaucoup plus loin que d’ordinaire, au détriment des personnes allergiques.

Au Lamentin c’est tout le quartier "la Maugée" qui est  impacté. Juste à l’entrée, un Fromager perd ses duvets qui se répandent autour mais également dans les maisons.

Maurice Louisor habite à environ soixante mètres de cet arbre. Et ce qui surprend en arrivant chez lui, c’est que sa maison est complètement fermée. 

Depuis que cet arbre lâche ses duvets je vis enfermé chez moi. Lorsqu’il pleut cela atténue les choses mais une fois le temps sec revenu, impossible de sortir sans être gêné par cette pollution.

Irritations oculaires et nasales

Le nez qui gratte, les yeux qui coulent sont les quelques les symptômes de ces manifestations allergiques. Et pour Maurice il y a aussi des démangeaisons cutanées.

J'ai aussi des picotements sur ma peau. Une chose est certaine c’est que ces duvets agissent sur l’organisme.

Consultations en hausse chez les allergologues

Sans chiffres formels, les allergologues reconnaissent une augmentation des consultations en lien avec les réactions allergiques aux fleurs de fromager.

Mais le docteur Emmanuel Florent, allergologue à Fort-de-France, préconise quelques conseils pour limiter les effets de ces allergies aux fleurs de fromager.

Pour le nez, il faut laver les fosses nasales avec des solutions à base d’eau de mer, ou avec du sérum physiologique. S’agissant des yeux, je conseille aux sujets allergiques de se rapprocher de leur pharmacien afin qu’il leur propose des produits adaptés aux lavages des yeux. Et pour ceux et celles qui sont vraiment incommodés, ils doivent se rapprocher d’un allergologue ou de leur médecin traitant.

Docteur Emmanuel Florent

Dans environ trois semaines, la floraison des fromagers devrait être terminée. Les choses iront en s’améliorant.