Les petites entreprises se tournent (aussi) vers l'international

économie
Artisanat
Des créateurs de bijoux ou de vêtements peuvent aussi penser à s'exporter. ©MARTINIQUE 1ERE
Généralement à la peine pour décrocher des contrats à l'étranger, de petites entreprises martiniquaises pourront présenter leurs produits lors d'un salon, l'an prochain à Miami, aux États-Unis. Préambule à un rapprochement commercial souhaité par la Fédération des Très Petites Entreprises.
"L'export n'est pas seulement réservé aux grands groupes de Martinique. Les petites entreprises peuvent aussi se positionner". C'est le message que la Fédération des Très Petites Entreprises (FTPE) veut faire passer. Elle leur donnera la possibilité de montrer leur savoir-faire, à l'occasion d'un salon, en avril prochain à Miami, en Floride (États-Unis). La manifestation fera la part belle aux produits de l'artisanat local.

Une importante communauté francophone en Floride

Jusqu'à une trentaine de chefs d'entreprises feront le voyage. Leur ambition est d'investir le marché américain grâce aux 7 millions de Francophones vivant sur la côte. Les objectifs de ventes resteront modestes, "15 000 euros, tout au plus", selon Philippe Negouai, président de la FTPE. Mais l'organisation voit plus loin. 


Bientôt un bureau de liaison

L'idée est d'aider les entrepreneurs à conquérir d'autres parts de marché à l'extérieur, ce qu'ils n'avaient pas, jusqu'ici, l'occasion de faire à cause d'un manque de moyens. Sur le papier - au moins - les lacunes sont comblées. 

La FTPE veut s'inscrire dans la durée. Elle s'apprête à mettre en place un bureau de liaison qui fera à la fois de la représentation et facilitera les transactions entre la Martinique et les États-Unis.