Les plantes endémiques de Martinique menacées d’extinction ?

environnement
Plante endémique
©Martinique la 1ère

Prévenir l’extinction des plantes endémiques, est une des missions du Conservatoire Botanique National. Les scientifiques de cette institution recueillent régulièrement des graines et boutures dans la nature, afin d’assurer la préservation de la diversité végétale de l’île.

La Martinique appartient au hotspot de la Caraïbe, l’un des 36 de la biodiversité mondiale. Ces zones sont reconnues comme étant à la fois biologiquement riches et fortement menacées d'après les spécialistes.

En effet, ces zones comptent au moins 1500 espèces vasculaires endémiques et ont parallèlement déjà perdu près de 70 % de leur végétation originelle.

 

Les hotspots représentent 2,3 % des terres émergées mais hébergent plus de la moitié des espèces végétales endémiques et près de 43 % des oiseaux, mammifères, reptiles et amphibiens endémiques de la planète.

(martinique.developpement-durable.gouv.fr)

 

"Extraordinaire patrimoine végétal"

 

Les programmes du CBM (Conservatoire Botanique de Martinique) installé depuis 2004 sur le territoire, visent à "maintenir cet extraordinaire patrimoine végétal dans sa diversité et dans de bonnes conditions d’évolution".

(Re)voir le reportage de Delphine Bez et de Marc Balssa sur un site de la ville de Bellefontaine.

Au quotidien, les scientifiques locaux s’activent à améliorer la connaissance des espèces endémiques et autochtones ainsi que des divers écosystèmes où elles évoluent, à définir des plans de protection pérenne de la flore sauvage et des espaces naturels d’intérêt patrimonial, "afin de sauvegarder en priorité les espèces rares et menacées".

Plantes endémiques
Exemple de plantes endémiques ©Martinique la 1ère

Les chercheurs ont également pour mission de revaloriser le patrimoine végétal qui s’attache à la redécouverte des espèces caribéennes utilisées dans nos pratiques traditionnelles (alimentation, artisanat, ornement, médecine populaire…) et enfin de sensibiliser tous les publics.

"Le patrimoine végétal naturel de la Martinique, au centre des Petites-Antilles, est caractérisé par une richesse spécifique très élevée, par un endémisme important ainsi que par des écosystèmes insulaires originaux hautement diversifiés. Ce patrimoine naturel d’exception est de nos jours vulnérable et menacé à plus d’un titre" alerte le Conservatoire Botanique de Martinique.