Les planteurs de bananes expriment leur désarroi à cause d'une situation financière qualifiée de catastrophique

social
Planteurs de bananes
Planteurs de bananes devant le siège de Banamart à Ducos. ©Martinique la 1ère
Les petits et moyens planteurs de bananes ont bloqué le siège de Banamart ce matin (lundi 19 octobre 2020) pour provoquer des négociations quant à leur situation financière.
Depuis ce lundi matin (19 octobre 2020), personne ne rentre ni ne sort de Banamart, à Bois Rouge à Ducos, siège de l'unique coopérative de planteurs de bananes en Martinique.

Les manifestants veulent ainsi obtenir des négociations avec l'Etat, les services de l'Europe et les représentants de Banamart. Un mouvement de colère provoqué par "une situation financière catastrophique", disent-ils.

Les planteurs de  bananes de moins de 500 tonnes, considèrent qu'ils perdent de l'argent avant même que leur production parte de leur hangar. Ils souhaitent que le groupement révise son mode de fonctionnement.

(Re)voir le reportage de Franck Zozor et Jean-Marc Kennenga.
Mouvement des planteurs devant le siège de Banamart, la seule coopérative de la profession.
Banamart est née le 1er décembre 2004 de la fusion de deux anciens groupements martiniquais de producteurs de banane, Gipam et Sicabam et opérationnelle à la date du 01 janvier 2005. Au départ la coopérative regroupait 399 planteurs correspondant à 100% de bananes dessert de la Martinique.

Banamart a vocation à organiser la production autour d'un cahier des charges qualitatif, à gérer la logistique de transport, et surtout à commercialiser la banane sur le marché européen à partir d'un unique bureau de vente à Rungis.