Les pompiers sollicités à de multiples reprises la nuit dernière

pompiers
Pompiers
intervention spécialisée route de Balata (Fort-de-France) ©Martinique la 1ère
Dans la nuit du dimanche 19 septembre au lundi 20 septembre 2021, les pompiers sont intervenus dans la périphérie de Fort-de-France pour deux accidents et pour la prise en charge d'un homme atteint de plusieurs balles

Les pompiers et forces de l'ordre ont été appelés à de multiples reprises la nuit dernière

Blessé par balles 

 

Les secours sont intervenus dans la résidence 'Les Hauts du Port" à Fort-de-France. Un jeune homme grièvement blessé par des tirs, vers 20 h 15. La victime, âgée de 23 ans, a reçu plusieurs balles à l'épaule et à la hanche. L'homme a été pris en charge et admis au centre hospitalier de Fort-de-France.

Selon des témoins, deux jeunes de la cité qui se trouvaient près d'un transformateur ont vu arriver une voiture. Un homme est descendu et a commencé à faire feu. 

Une enquête de police a été ouverte. 

Sortie de route à Balata

 

Intervention spécialisée pour les pompiers route de Balata vers 22 heures. Deux autres jeunes ont été blessés, cette fois, dans un accident de la route. Cinq cents mètres avant l'église, un véhicule est tombé quinze mètres en contrebas de la chaussée.

Pompiers
©Martinique la 1ère

Les deux occupants du véhicule, âgés de 19 et de 20 ans, ont été désincarcérés par les secours. Ils ont été amené au centre hospitalier en transport médicalisé, avec de multiples fractures au bassin et aux jambes.

Chute d'un motard

 

Aux alentours de 23 heures, un motard casqué, âgé de vingt huit ans, a été pris en charge par les sapeurs-pompiers à la suite à une chute.

L’accident s’est produit sur la RN5, non loin de l'aéroport Aimé Césaire, dans des circonstances, pour l’heure, inconnues. Le jeune homme, blessé, a été transporté au centre hospitalier de Fort-de-France.

Décharge de Céron

 

La mobilisation des pompiers du département se poursuit aussi pour la décharge de Céron à Sainte-Luce. Depuis deux semaines la décharge est en feu. Les soldats du feu se relayent quotidiennement. La fumée incommode fortement les riverains ainsi que l'odeur nauséabonde.