Les représentants de la société civile adoptent une motion de soutien au monde de la culture en Martinique

culture
Césecem
Les membres du Conseil Économique, du conseil Social, du conseil de l'Environnement, de la Culture et de l’Éducation de Martinique forment le CESECEM ©Cap/FB/Cesecem
La situation des professionnels de la culture (artistes, musiciens, comédiens, danseurs..), interpelle les conseillers du CESECEM (Conseil Économique, Social, Environnemental, de la Culture et de l’Éducation de Martinique). Ils ont adopté une motion de soutien, jeudi 26 novembre 2020.
L'institution consultative de la Collectivité Territoriale de la Martinique, composée de 68 conseillers, s’est penchée sur la situation du secteur culturel.

Réunis en plénière, hier (jeudi 26 novembre 2020), les 68 conseillers de l'organisme, ont rappelé que la situation insulaire de la Martinique pénalise fortement les artistes locaux.

Patrick Lecurieux Durival, président du CESECEM, a souligne l'importance de cette activité et souhaite que personne ne soit laissé pour compte.
interview de Patrick Lecurieux Durival

Des situations préoccupantes


Le conseiller Yves Marie Séraline a introduit la discussion sur la motion de soutien au professionnels de la culture. Les déclarations faites par ces créateurs sont unanimes.

Les artistes musiciens, les comédiens, les danseurs, les créateurs visuels, les auteurs, les techniciens ainsi que les professionnels associés n’ont plus les moyens de travailler.

interview Yves Marie Séraline

Recommandations et propositions du CESECEM


Le Conseil Économique, Social, Environnemental, de la Culture et de l’Éducation de Martinique a proposé 5 grands points dans sa motion :

 - "La généralisation des procédures de soutien financier et leur application immédiate en cette fin 2020 à l’ensemble des professionnels identifiés du secteur.

 - La mise en oeuvre d’une étude prospective permettant de cerner avec précision les problématiques de ce secteur et les solutions permettant, après stabilisation de l’environnement sanitaire et socio-économique de Martinique, entre autre, de mettre en place un système spécifique pour nos intervenants des arts et de la culture.

- le développement de la commande publique aussi bien que privée, d’œuvres en tout genre auprès des artistes durant l’année budgétaire 2021

 - un plan d'aide à l'export des oeuvres et des artistes pour compenser les restrictions locale d'exercer.

 - la mise en place d’un système d’accompagnement financier des entreprises touristiques, prestataires d’animation et bar-restaurants, utilisant les services d’artistes professionnels, dès la reprise d’activités.

Cette motion sera remise au préfet, aux Ministères de l'Outre-mer, de la culture et au Premier ministre.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live