Les rivières de Martinique ont retrouvé un niveau normal : la restriction de l’usage de l’eau est levée

eau potable
Rivière-Pilote / rivière / cour d'eau
Cour d'eau à Rivière-Pilote (image d'illustration). ©Christine Cupit
Près de 2 mois après l’alerte sécheresse lancée par la Mission Inter-Services de l’Eau et de la Nature, la préfecture a levé la restriction, estimant que la situation hydrographique de l’ensemble des cours d’eau s’est améliorée. Néanmoins, "une gestion économe" est recommandée aux usagers.

Depuis le 25 mai 2021, la Martinique avait été placée en zone d’alerte sécheresse, par le préfet du territoire, après consultation de la Mission Inter-Services de l'Eau et de la Nature (la MISEN)."Pour garantir la distribution de l’eau à chaque usager", des mesures d’interdiction avaient en effet  été instaurées.

"Amélioration générale" des cours d’eau

 

Dans un communiqué diffusé lundi 19 juillet 2021 en début de soirée, la préfecture a annoncé la levée de la restriction.

Considérant l’amélioration générale de la situation hydrographique sur l’ensemble des cours d’eau de la Martinique et le retour à des conditions satisfaisantes d’approvisionnement ou d’écoulement des eaux, le préfet de la Martinique a décidé de lever les mesures de restriction de l’usage de l’eau en vigueur (…).

 

Le civisme et l’implication de chacun a permis de garantir une gestion équilibrée de la ressource.

(La préfecture)

 

Il faut dire que le retour des pluies grâce à l’hivernage qui a débuté, a favorisé la remontée du niveau des rivières dédiées à l’approvisionnement des réserves d’eau potable de l’île.

L’arrosage des pelouses et jardins d’agrément, le lavage des véhicules et des bateaux hors des aires de lavages professionnelles, ou encore la vidange et le remplissage des piscines privées sont donc de nouveau autorisés. Idem pour l'irrigation des domaines agricoles. 

"Gestion économe"

 

Néanmoins, "la gestion économe de l’eau reste une priorité pour préserver la ressource tout au long de l’année" rappelle le préfet de Martinique, Stanislas Cazelles.