Les standards caribéens revisités par 8 musiciens créateurs se conjuguent en Big In Jazz Festival

musique
Jazz Festival
Big In Jazz Collective. ©DR

Après le documentaire sur "Big In Jazz Festival",  Martinique la 1ere livre ce vendredi 23 avril à 20h 35, la restitution du spectacle de l'Apaloosa  située dans la ville du François. 8 musiciens talentueux ont travaillé des standards caribéens pour 53 minutes de bonheur.

La 18e édition du (Big In Jazz) du 15 au 25 août 2020, a pris à cause de la Covid 19, une orientation en résidence d'artistes. La villa Chanteclerc de la collectivité territoriale,  s’est transformée en laboratoire de création.

8 musiciens-créateurs Maher Beauroy, Sonny Troupé, Tilo Bertholo, Yann Négrit, Ludovic Louis, Ralph Lavital, Jowee Omicil, Stéphane Castry ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour un concert de restitution  inoubliable à l’Apaloosa au François.

Un hommage et une valorisation de grands compositeurs


La bande des huit, s’est approprié du répertoire caraibéen de (Léona Gabriel, Alexandre Stellio, Eugène Mona, Kali, Marius Cultier, Solon Goncalves, Malavoi). 

Outre à l’hommage qui leur est fait, ils ont mis à l’honneur deux femmes en réorchestrant le titre qu’elles avaient chanté

Marie José Alie "Tomalie" et Jocelyne Béroard "concerto pour la fleur et l’oiseau".

Mais qui sont ces jeunes créateurs passionnés de Jazz


Ils sont 3 pour la Martinique, un pour Haïti et 4 représentants la Guadeloupe

Pour la Martinique, Maher Beauroy, jeune  pianiste formé au SERMAC et à l’Académie de Musique de Martinique, licencié de musique et de musicologie, possède un Master de Music Business (Sorbonne) et est diplômé du Berklee College Of Music (Boston, USA)

Tilo Bertholo a appris à jouer la batterie avec Romain Pallud (Malavoi Perfecta) et se perfectionne avec Jacky Alpha.

En 2009 après l’obtention du bac, il poursuit ses études à Toulouse et décroche en 2012,à l'Université du Mirail, sa licence en musicologie  En 2013 Il décroche le 1er prix de l’École Dante Agostini. Il poursuit sa carrière en collaborant avec de grosses pointures.

Ludovic Louis, né au Havre dans une famille passionnée de musique (grand-père violoniste, père mélomane) décroche en 2000 son diplôme de trompette classique. Installé à Paris il travaille avec des artistes de renom (Jimmy Cliff, Florent Pagny).

La guadeloupe en force


Le guitariste Yann Négrit Influencé par son père bassiste, ommence l’apprentissage de l’harmonie classique et de l’orgue à l'église au conservatoire. C’est en cachette, qu’il travaille la guitare électrique et joue avec divers groupes de rock.

Ce musicien d’ouverture, par ailleurs directeur musical accompagne les artistes internationaux

Sonny Troupé, le fils du saxophoniste Georges Troupé a une passion forte pour le Ka, la batterie et le vibraphone. Ce musicien exceptionnel apporte par son charisme, une expertise au groupe

Stéphane Castry , compositeur, arrangeur directeur musical, Ce  bassiste a commencé dans la cellule familiale à Basse-Terre. Son  savoir-faire rigoureux lui permet de nombreuses collaborations  (Chris Combette, Beethova Obas, Jacques Schwartz-Bart, Tony Chasseur, Victor O, Angélique Kidjo).

Ralph Lavital un des musiciens les plus doués de sa génération a appris les subtilités de la musique antillaise avec son père. Il goûte au jazz grâce à son grand frère pianiste et au guitariste martiniquais Serge Remion.

Cette maitrise lui permet de cotoyer des figures caraibéennes incontournables Tanya Saint-Val, Jocelyne Beroard, Jean-Claude Naimro, Michel Alibo, Jacob Desvarieux, Tony Chasseur, Thierry Vatonet de  réaliser plusieurs expériences en tant que directeur musical.

Haïti présent avec un multi instrumentiste


Jowee Omicil  est un musicien alchimiste qui mélange ses racines, ses influences au gospel, à la soul pour  "redonner au jazz sa dimension populaire". Diplômé du "Berkele College of Music de Boston", ce fils de pasteur a été l’élève d'Ornette Coleman.

Les organisateurs et le directeur artistique Thomas Boutant,  n’ont pas failli à leur mission en réinterprétant des œuvres emblématiques de notre patrimoine, en les rendant accessibles à la jeunesse. Ces minutes de bonheur sont à savourer ce soir vendredi 23 avril 2021 à 20 h 35.