Les taxis collectifs dénoncent une organisation du transport à deux vitesses

transports
Taxis et touristes

70 chauffeurs de taxis collectifs sont en activité contre 884 il y a 15 ans. Cette profession est sur le point de disparaitre. 41 professionnels affiliés au syndicat CSTM n'ont pas été intégrés à la nouvelle organisation pensée par la CTM. Ils estiment être les grands oubliés du transport public.

Il n'est pas si loin, le temps où les martiniquais se déplaçaient au gré des bus dans le centre et des taxis collectifs en communes, détenus par un peu moins de 1000 chauffeurs indépendants.

À la réorganisation du transport public, beaucoup de ces transporteurs ont accepté de renoncer à leur activité en encaissant une compensation de 80 000€ de la CTM et (Colllectivité Territoriale de Martinique).

Quelques années plus tard, la déception est grande. Compensation ou pas, les transporteurs sont nombreux à vivre dans la précarité et l’inquiétude. Les chauffeurs de taxis estiment qu’ils subissent une concurrence déloyale. Les véhicules de Martinique transports, avec des tarifs avantageux raflent tous les passagers.

(Re)voir le reportage de Stéphanie Octavia et William Zébina

réorganisation du transport en Martinique