Les "traceurs" à la découverte du patrimoine martiniquais

patrimoine
Mada Kasi
L'entraînement des "traceurs", en Martinique. ©Drac

Ils sont jeunes, sautent de mur en mur, de balcon en balcon, escaladent à mains nues sans esprit de compétition...Ce sont les pratiquants du parkour. Ils s'entraînent actuellement en Martinique pour préparer un stage en résidence en octobre prochain, à la découverte du patrimoine martiniquais. 

Ils se déplacent tels des félins, sautant par-dessus les murs, rebondissant d’un balcon à un autre, avec une agilité époustouflante. 

Ce sont les "traceurs" et ils pratiquent le Parkour, une activité sportive née en France dans les années 90, popularisée par des films comme Yamakasi ou Banlieue 13.

Le Parkour ou art du déplacement, est une discipline sportive acrobatique qui consiste à franchir des obstacles urbains ou naturels, par des mouvements rapides et agiles (course à pied, sauts, gestes d’escalade, déplacements en équilibre...) et sans l'aide de matériel. 

En résidence en octobre 2021

 

En Martinique, 4 jeunes pratiquent cette activité souvent mal perçue. Ils proposent des cours au Diamant et leur public a entre 7 et 14 ans.

Leur projet est de faire découvrir le patrimoine martiniquais sous un autre jour. 

Voyez l'équipe, sur cette vidéo tournée à l'Habitation Céron au Prêcheur. 

Traceurs au Prêcheur

 

Un projet accompagné par la direction des affaires culturelles 

 

Loin d'être des kamikazes, les pratiquants du parkour sont appelés "traceurs". 

Ils s'entraînent quotidiennement pour répéter et enchaîner des figures multiples "avec la seule finalité : la satisfaction du mouvement réussi en toute sécurité". Sans esprit de compétition. 

La discipline est très exigeante, elle demande une véritable préparation physique, pas seulement réservée aux jeunes. Tout le monde peut la pratiquer avec une nécessaire adaptation aux difficultés.

Elle permet d'apprendre à se connaître, de progresser, de repousser ses limites. Les obstacles n'étant pas toujours ce que l'on croit ...