Les violences sexuelles à caractère magico-religieux en Martinique, de plus en plus dénoncées

violence
Inceste et pratiques magico-religieuses en Martinique. ©Martinique
Les viols et agressions sexuelles dans les familles, un fléau qui ne faiblit pas avec le temps. En Martinique, les rites religieux constituent un facteur aggravant. De plus en plus d’enquêtes révèlent un lien entre les agissements des agresseurs et des pratiques occultes. L’artiste Mapie brise le tabou dans un poème déclamé au son du tambour. Voir notre reportage avec Patrick Guitteaud.

C’est l’histoire de tant de femmes martiniquaises victimes de viols incestueux. Pour l’écrire, la chanteuse Mapie s’est inspirée des nombreux témoignages recueillis par l’association SOS KRIZ lors d’un événement organisé autour de cette problématique. 

D'une histoire vécue, est né un clip, qui réveille en Karine Mousseau, ancienne conseillère exécutive de la CTM de terribles souvenirs d’enfance, à l’époque où elle se faisait abuser sexuellement par son oncle feu le syndicaliste Marc Pulvar.

Selon plusieurs témoignages, il aurait été encouragé par sa belle-mère, adepte du quimbois. Karine Mousseau victime de viols et d’agressions sexuelles encourage les femmes à se libérer. En parler, c’est aussi permettre à d’autres de repérer les signes, débusquer les disciples de ces rites criminels.