Les Virapin tissent un lien entre l'Inde et la Martinique

culture
Lucienne Virapin
Dans son restaurant, Lucienne Virapin propose des spécialités indiennes. ©AUDREY GOVINDIN
À l'occasion de la semaine de l'indianité, focus sur une famille indo-martiniquaise, les Virapin. Propriétaires de trois boutiques, ils ont choisi de faire du business entre l'Inde et la Martinique.
Les trois boutiques de la famille Virapin sont toutes installées à la rue Moreau de Jonnès, à Fort-de-France. Il y a vingt ans, Jacky Virapin, le père, abandonne le BTP. Il décide d’ouvrir une première petite épicerie indienne où il commercialise des épices, des encens, des cosmétiques made in India.
jacky virapin
Jacky Virapin a abandonné le BTP pour se lancer dans le commerce. ©AUDREY GOVINDIN
Les Virapin sont originaires de Pondichéry et de Madras dans le sud de l’Inde où ils retournent chaque année. Là-bas, la barrière de la langue, la méconnaissance du pays et le business difficile et coûteux ne freinent pas l’élan de cette famille.

Un commerce florissant

La boutique de prêt-à-porter de Yasmina Virapin ouvre il y a un peu plus de 10 ans. Là aussi, les vêtements et les bijoux viennent exclusivement de l’Inde. Les échanges sont possibles grâce aux partenaires présents sur place. Ils se chargent de les mettre en contact avec les fournisseurs et contrôlent la marchandise.
Yasmina Virapin
Les vêtements et les bijoux de la boutique de Yasmina Virapin viennent exclusivement de l’Inde. ©AUDREY GOVINDIN
Naan au fromage, poulet tandoori, korma, biryani, agneau tikka massala... La cuisine indienne, c'est la spécialité de Lucienne Virapin. Son restaurant a pignon sur rue. Aujourd’hui, elle régale bon nombre de Martiniquais.

Les Virapin ont déjà fait une vingtaine de voyages en Inde pour faire fructifier leur commerce et surtout créer une vraie vitrine de l’Inde ici en Martinique. Ce sont des précurseurs dans le commerce entre les deux pays. Des personnalités devenues aujourd’hui incontournables.

Écoutez notre reportage radio

La famille Virapin