Letchimy appelle à voter Valls mais ses amis sont en marche pour Macron

politique
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron Mercredi 16 Novembre 2016 ©FB E.Macron
L'élection présidentielle sème le désaccord au PPM et ses alliés. Dans une lettre publiée sur les réseaux sociaux, des militants n'approuvent pas le choix du parti et du groupe EPMN de soutenir Manuel Valls. Ils lui préfèrent Emmanuel Macron.
"Ensemble, mettons nous en marche avec Emmanuel Macron", les signataires d'une lettre intitulée : "Le progressisme est toujours le combat des Martiniquais", ne veulent pas soutenir Manuel Valls comme le demande Serge Letchimy, député et président du PPM (Parti Progressiste Martiniquais). Les contestataires sont peu nombreux pour l'instant, mais sont connus et influents au sein du PPM et de l'alliance Ensemble Pour une Martinique Nouvelle.

"Un Collectif de martiniquaises et de martiniquais, d'horizons politiques divers, et se plaçant au-delà du jeu de l'alternative entre la droite et la gauche, s'est constitué pour soutenir la candidature d'Emmanuel Macron à la Présidence de la République Française", écrivent-ils.

Au bas du texte figurent notamment les noms de : Chantal Maignan, ancienne conseillère régionale, présidente du PRM (Parti Régionaliste Martiniquais), Daniel Chomet, ancien conseiller régional (PPM), Fred Lordinot, actuel vice-président de l'Assemblée de Martinique (PPM), Justin Pamphile, maire divers gauche du Lorrain ou Christian Rapha, maire (PRM) de Saint-Pierre. "
Oui il nous a fallu écouter Emmanuel Macron et entendre un projet novateur porté par des idées fortes et des réformes nécessaires sans étrangler pour autant le peuple".

La direction du PPM devrait examiner cette fronde dès le début de la semaine prochaine. "Les conséquences peuvent être rien du tout jusqu'à une sanction exemplaire, annonce en radio, Didier Laguerre, maire PPM de Fort-de-France et dirigeant du parti.

Voir l'intégralité de cette prise de position en faveur d'Emmanuel Macron

Lettre des pros Macron

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live