publicité

Les limites maximales de résidus de chlordécone revues à la hausse

La Martinique détient le triste record du cancer de la prostate et de la prématurité des bébés. Pourtant, une décision du règlement européen renforcée par une note du ministère de l’Agriculture valide l'augmentation des doses légales de chlordécone dans la viande et la volaille.

L'aspect de la viande n'a pas changé. © Martinique 1ère
© Martinique 1ère L'aspect de la viande n'a pas changé.
  • Cécile Marre - Peggy Pinel-Féréol
  • Publié le , mis à jour le
Est-ce une autorisation de s’empoisonner ? Cette décision de l'Europe validée par le ministère de l'Agriculture a de quoi interpeller. En effet, les limites maximales de résidu de chlordécone à savoir la dose légale dans les viandes ont été multipliées par 5 pour la viande et par 10 pour la volaille.

Saisie, l’ANSES (Agence de Sécurité Sanitaire) a donné son feu vert la semaine dernière, mais certains s'interrogent. Le professeur Multigner qui mène toutes les études sur l'effet du chlordécone sur la santé parle d’imprudence.

(Re)voir le reportage avec des images de Stéphane Petit-Frère : 
chlordecone

La première réaction politique est celle du député Serge Letchimy qui a écrit une lettre au ministre de l’Agriculture pour lui demander de revenir aux valeurs antérieures, à savoir 20 microgrammes par kilo.

(Re)voir son interview (images Stéphane Petit-Frère) :
ITW Serge Letchimy

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play