Lina et Dominique Massol, ardents défenseurs des instruments de la musique traditionnelle martiniquaise

patrimoine
Fondok au Morne-Rouge : instruments de musique traditionnelle. ©Martinique la 1ère
Suite de notre séjour au Morne-Rouge avec notre rubrique fondok. Nous y retrouvons Lina et Dominique Massol, deux passionnés d'instruments de la musique traditionnelle de Martinique.

Lina et Dominique Massol recherchent et construisent des trésors parfois oubliés. Leur maison est une vraie caverne d’Ali Baba. Les instruments sont partout.

Dominique a été attiré par la musique dès le lycée où il a côtoyé entre autres, Dédé Saint-Prix. Il a commencé par la flûte en bambou. Après être parti enseigner la physique dans l’Hexagone, de retour au pays, il se rapproche de l'association Am4 et réalise qu’il y a de nombreux instruments de musique martiniquais oubliés.  

Fondok Morne-Rouge
Lina et Dominique Massol. ©Martinique la 1ère

Dominique décide de faire des recherches auprès des anciens et dans des documents historiques pour les retrouver, les fabriquer et les faire vivre de nouveau.

Aujourd’hui "Tanbou banbou", "Maniba", "Vaskin", "Bwa ronflé" et autres, raisonnent de nouveau. Pour jouer de certains instruments, ils ont pu s’appuyer sur l’expertise de Daniel Bardury de l’Am4.

Pour partager le fruit de leurs travaux rien de mieux que de jouer de ses instruments. À l’initiative de Raphaël Pacquit, les époux Massol participent à la création du groupe "Nou" qui met en avant les instruments anciens du patrimoine martiniquais.