Loi Travail : ce qui change en 2017.

chronique économique
Loi Travail : ce qui change en 2017.
L'entrée en vigueur d'un certain nombre de dispositions de la loi Travail depuis le 1er janvier 2017. ©Reuters
Après quelques modifications l'an dernier, la mise en place de la Loi Travail va connaître un coup d'accélérateur en 2017. Entre nouveautés et réformes, passage en revue (non-exhaustif) des principales mesures entrées en vigueur le 1er janvier.
L'entreprise va-t-elle changer de visage en Martinique ? Si on ne peut jurer de rien, il y a de fortes chances que le monde du travail fasse sa mue, après l'entrée en vigueur d'un certain nombre de dispositions de la loi Travail le 1er janvier 2017. Car si certaines mesures étaient déjà applicables à la rentrée, l'an dernier, elles ne pouvaient être discutées en l'absence du décret donnant la priorité aux accords d'entreprises sur les accords de branche. Vide désormais comblé, depuis la parution de l'arrêté en novembre, et effectif, donc, depuis le 1er janvier.

Les partenaires sociaux pourront donc, s'ils le souhaitent, discuter de points qui leur permettront de développer l'activité au sein de l'entreprise.
 

Une durée du travail allongée et des heures supplémentaires moins bien payées.

Exemple: la durée du temps de travail. Elle pourra être allongée. Un salarié pourra ainsi travailler jusqu'à 46 heures par semaine, au lieu de 44, pendant 12 semaines maximum.
Les heures supplémentaires, elles, risquent d'être moins payées: le taux de majoration minimum requis passe de 25 à 10 %.
Également applicable cette année : le droit à la déconnexion. Il consiste en une utilisation réglementée des textos et e-mails professionnels, en dehors des horaires de travail. L'objectif est de respecter les temps de repos et de congés.
Les entreprises devront, là aussi, engager des négociations. Seules les entreprises de plus de 50 salariés sont concernées.