Le Lorrain prépare avec enthousiasme la 19e parade carnavalesque du nord

carnaval
Lorrain préparatif parade du Nord
Réunion sur le terrain pour le sous-préfet de Trinité et Saint-Pierre, la Protection Civile, la Gendarmerie, l'agence de sécurité et le SDIS. ©Cap/FB/ Ville du Lorrain
Des milliers de carnavaliers sont attendus le dimanche 24 février à 14 h30 à la parade du Nord au Lorrain. 19 groupes à pieds viennent des communes de Martinique, en plus du Sénat All Star de Guadeloupe. Un important dispositif de sécurité est déployé pour la 19e édition.

La parade du Nord a vu le jour en 1990, à l'initiative du groupe Baryl Band de Max Briler. Durant 4 ans, elle a élu domicile à Trinité, avant de revenir en 2011 sur le territoire lorrinois. Grâce à l'effort de la municipalité, cette parade est devenue un événement du nord atlantique.

19 groupes à pieds

 

Pour sa 19e édition, la grande parade met l'accent sur la valorisation et la créativité. Chaque groupe aura à coeur de rivaliser en chorégraphies, en chants et en costumes.

19 formations sont attendues : Plastic System Band, Vaga Band, Tambou Bô Kannal, Moov (Fort-de-France), Nou Pa Sav, Sa ki Fèt Fèt, A souyo (Lamentin), Otantik Gérican Brass, Turbulans (Robert), Caraibes Grov, Colibri (Morne-Vert), Difé An Aa Ria (Marigot), Ouélélé Band  (Trois ilets)  Dynamic Carnaval (Sainte-Luce), Gwanaval (Schoelcher), Difé Nan Paye (Rivière-pilote).

Une forte implication des lorrinois

 

La population et les associations mesurent l'importance de la grande parade. Elles ont décidé de s'impliquer afin de faire de la commune, une capitale festive, culturelle et économique. 

Ainsi les restaurateurs proposeront des menus promotionnels, les opérateurs d'hébergement mettent en avant des packages de découverte du carnaval et de l'arrière pays lorrinois.

D'autres associations comme "Kannnaval Lowen" lancent des activités connexes, une exposition sur le carnaval et les figures emblématiques du Lorrain. "Kannaval Lowen" va aussi habiller la ville du Lorrain dès le mercredi 20 février, en procédant à la décoration des rues avec le concours des services techniques.       

Un village et des ateliers

 

La 19e édition débute le dimanche matin (24 février), avec la création d'un village carnaval et d'une série d'ateliers : "Maré tet" apprendre les coiffes, "Body painting" apprendre à se maquiller, "Soufflé" initiation à souffler dans une conque de lambi, atelier culinaire avec notamment la confection de beignets et de "philibos" une tradition en voie de disparition.

Autre innovation, les organisateurs ont privilégié un espace spécifique pour les handicapés et pour les touristes. 

Un important dispositif de sécurité

 

"La réussite d'une manifestation d'envergure passe par une sécurité organisée", précise Jean-Marc Vilocy le chef de projet.

Pour ce faire la ville du lorrain travaille avec des partenaires. La sous-préfecture, la gendarmerie nationale, la police municipale, les agents de la ville, les agents de sécurité, les bénévoles d'associations, les sapeurs-pompiers et la protection civile.

En tout plus de 250 personnes mobilisées pour veiller à la sécurité des biens et des personnes. Éviter les troubles, encadrer les carnavaliers, protéger les visiteurs. Il est même prévu deux zones d'hélisurfaces à Séguineau et sur le stade de la ville.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live