Lutte contre la chlordécone : un vaste chantier de 90 millions d'euros engagé aux Antilles par l'Etat

chlordécone
Champs de bananeraies
Chlordécone
Les grandes orientations du plan chlordécone 4 ont été présentées mercredi 18 novembre 2020 à Fort-de-France aux membres du comité de pilotage local. Complémentaire des précédents plans, l'objectif vise le zéro chlordécone en passant notamment par l'identification et l'indemnisation des victimes.
Le chantier est immense et les objectifs sont humains, environnementaux et économiques. Présenté ce matin par le préfet de Martinique Stanislas Cazelles, le plan 4 de la lutte contre la chlordécone  commence demain. 

Un site de consultation internet sera ouvert à toute la population "Consultationpublique-chlordecone.fr" dès ce jeudi 19 novembre 2020 pour une durée de 4 semaines (18 décembre 2020).
Les consultations pourront également être organisées par les mairies. Les suggestions et avis des participants seront ensuite présentés par le préfet en janvier 2021. 
 

Identifier les victimes de la chlordécone


Une autre urgence est celle d'identifier les victimes de cet empoisonnement passé et actuel. 

Le Dr Annie Jahan, médecin-inspecteur du travail Antilles-Guyane s'est publiquement étonnée du faible recensement des personnes victimes de la chlordécone en Martinique. 
 

Sur 165 déclarations en 2019, 12 documents concernaient des ouvriers agricoles mais aucun ne correspondait aux critères de cet empoisonnement. La population est sous-informée et il faut renforcer l'information vis-à-vis de cette population. Il faut améliorer la prise en charge des travailleurs qui ont été exposés ou qui sont toujours exposé à la chlordécone. 

Docteur Annie Jahan. Médecin-inspecteur du travail Antilles Guyane.


Dans ses préconisations, elle a mis l'accent sur :

- La mise en place d'un centre de consultation de pathologies professionnelles de façon à surveiller l'état de santé des travailleurs (existe en métropole). 
- La mise en place d'outils de formation en pharmacovigilance (existe déjà en métropole) pour suivre les conséquences des expositions aux produits chimiques. 
- La mise en place d'un fond d'indemnisation des victimes.
- Le renforcement de la prévention dans les entreprises avec la DIECCTE (direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi). 
Chlordécone
Le plan 4 du chlordécone présenté aux membres du comité local de pilotage ©Préfecture de Martinique

"Entendre le cri des ouvriers malades de la chlordécone" 


Louis Boutrin, conseiller exécutif de la CTM (collectivité territoriale de Martinique) et auteur de "Chronique d'un empoisonnement annoncé" et de "Chlordécone : 12 mesures pour sortir de la crise" a mis l'accent également sur l'urgence du recensement des ouvriers agricoles victimes de la chlordécone. 
 

Nous avons entendu le cri des ouvriers agricoles et nous demandons à ce qu'un signal fort soit envoyé à la population. Ces employés étaient en contact avec la chlordécone sans protection et sans gants, et ils ne le savaient pas mais leurs employeurs, eux, le savaient. Je souhaiterai que des mesures spécifiques de recensement soient mis en place en récupérant notamment les registres des plantations.

Louis Boutrin. Conseiller exécutif à la Collectivité territoriale de Martinique.

 

Des mesures pour la pêche et l'aquaculture 


Dans ce plan 4, les préjudices économiques subis par les pêcheurs de notre île suite à l'interdiction des zones de pêches identifiées comme empoisonnées par la chlordécone devraient être indemnisés mais quand et à quelle hauteur ? 
Les entreprises de pêche et d'aquaculture marine impactées par la pollution à ce produit chimique devraient aussi entrer dans le processus d'indemnisation. 

Par ailleurs, un plan de soutien est prévue pour accompagner notamment les professionnels dans l'évolution de leurs pratiques. 
Autre planification, l'adaptation de la gestion du foncier en zones chlordéconées aux besoins des agriculteurs.
 

Quel calendrier de mise en oeuvre ? 


Cette présentation du plan 4 a laissé la sénatrice Catherine Conconne dubitative. Elle s'interroge notamment sur la mise en oeuvre d'un calendrier et demande un plan précis compte-tenu de l'urgence de la situation.
 

Où est le calendrier de la mise en oeuvre de ce plan ? y a t'il un plan précis ?

Catherine Conconne. Sénatrice de Martinique.

 
Une demande vraisemblablement entendue à partir de 2021. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live