Les maires de Martinique soutiennent leur collègue de Fort-de-France, pris à partie par des activistes le 17 juillet 2020

violence
Didier Laguerre
©RS
Vent debout "contre toute forme de dérive extrême de tous bords et au nom de la démocratie locale", les maires de Martinique apportent leur soutien à Didier Laguerre. Le 17 juillet 2020, le 1er magistrat de Fort-de-France avait été invectivé et ceinturé avec une chaîne par des activistes . 
L'image avait suscité l'indignation. Alors qu'il discutait avec des activistes RVN (Rouge-Vert-Noir) le 17 juillet 2020, le maire de Fort-de-France s'est retrouvé avec une chaîne autour de la ceinture, une chaîne symbole de l'esclavage. 

22 maires de Martinique se sont unis pour dénoncer "les violences physiques et verbales" dont leur collègue de la ville de Fort-de-France a été l'objet ce jour là. 
 

Cette mise à mal intolérable qui aujourd'hui concerne Didier Laguerre, touche plus qu'un homme. Elle porte atteinte à une fonction : celle du maire au service des citoyens.

Déclaration de soutien à Didier Laguerre, maire de Fort-de-France.

Didier Laguerre et les activistes
Didier Laguerre, ceinturé avec une chaîne par des activistes (juillet 2020) ©RS
C'est dans ce sens que les maires de Martinique ont réagi à travers une motion collective. 
 

Il est essentiel, en ces temps troublés, que nous, maires de Martinique, garants de la démocratie locale et de la sécurité de nos citoyens, fassions front unis contre toute dérive extrême de tous bords et contre toute tentative d'intimidation médiatique, préjudiciable tant pour le fond des combats justes et légitimes à mener, que pour l'unité des martiniquais. 

Les maires signataires de Martinique


Cette prise de position intervient au lendemain de l'élection du nouveau président de l'Association des Maires de Martinique, Justin Pamphile, 1er magistrat de la municipalité du Lorrain.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live