martinique
info locale

Des malades atteints de la sclérose en plaques privés de traitement

santé
Sclérose en plaque
Les membres de l'association Madin'Sep. ©PPF
L'association Caribéenne de sclérose en plaques Madin'Sep accuse le CHU de Martinique de ne pas avoir assuré la prise en charge de quatre malades qui auraient été contraints de rentrer chez eux faute de pouvoir prendre leur traitement.
"Nous avons le sentiment que notre maladie n'est pas reconnue, d'être abandonné", voilà en substance comment Renée Kancel, la coordinatrice des malades de la sclérose en plaques résume le mal-être des membres de l'association Madin'Sep.
La semaine dernière, quatre d'entre eux l'ont appelé pour lui faire part d'une situation impossible à imaginer. Selon la coordinatrice, ces malades venus prendre leur traitement comme chaque mois n'auraient pas pu être accueillis et n'auraient pas eu d'autres choix que de rentrer chez eux. 

En règle générale, ce traitement est pris sous la forme d'une perfusion administrée durant plusieurs heures en hôpital de jour 
pour éviter les "poussées", des crises qui peuvent avoir des séquelles irréversibles sur les malades.
 

La goutte d'eau qui fait déborder le vase

Les membres de l'association nous précisent que depuis la fermeture de l'hôpital de jour à Trinité, puis plus récemment celui du CHU de Martinique, cela fait plusieurs mois que les malades n'ont plus la possibilité de se soigner correctement. La clinique et le neurologue de ville sont les seules alternatives pour ces malades. Selon Madin'Sep, il y aurait plus de 1500 malades atteint de la sclérose en plaques en Martinique.

Contacté le CHU de Martinique nous a répondu par email, ne pas pouvoir répondre a notre demande d'interview, faute "d'autorisation du directeur général pour nous accueillir sur le site".

(Re)voir le reportage sur les images de Marc Balssa : 
Selon l'association Madin'Sep, quatre malades n'auraient pas été pris en charge au CHU de Martinique. ©martinique

 

Publicité