Malgré la polémique, le vaccin AstraZeneca sera utilisé en Martinique

coronavirus
Vaccin / Covid-19 / Coronavirus
Vaccin contre la Covid-19 à Case-Pilote (5 mars 2021) ©Marc-François Calmo

Alors que la polémique enfle concernant le vaccin AstraZeneca, l'Agence Régionale de Santé de l'île a confirmé son utilisation en Martinique tout comme dans l'Hexagone. Plusieurs pays européens ont pourtant suspendu l'utilisation du vaccin de cette marque par précaution.

L’Agence Régionale de Santé de Martinique a décidé de suivre les directives nationales. Ainsi, elle va continuer à utiliser le vaccin AstraZeneca. Selon l'institution, il faudrait que la Haute Autorité de la Santé ou que le ministère de la Santé interdise son utilisation pour qu’elle ne le préconise plus.

Pour l’instant, plusieurs pays européens (Danemark, Islande et Norvège) ont décidé de suspendre l'utilisation du vaccin de la marque, par précaution. Plusieurs personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca ont développé des cas graves de formation de caillots sanguins. 

"Des complications normales"

 

Face à la polémique, le professeur Cabié, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France, tient à ne pas alarmer la population. Il affirme "qu’il faut attendre les résultats de l’enquête menée par les pays concernés".

Écoutez le professeur Cabié, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France. 

professeur Cabié (vaccin AstraZeneca)

À chaque vague de vaccination, des personnes font des AVC, décèdent, ou développent des maladies, mais ces pathologies ne sont pas forcément liées au vaccin.

Les personnes qui se font vacciner sont vulnérables, elles ont une santé fragile. C’est une chose courante et normale.

 

J'arrêterais de l'utiliser seulement si l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament ), l'interdit. L'ANSM fait figure d'autorité.

Professeur Cabié, chef du service des maladies infectieuses au CHU Pierre Zobda Quitman


Sur les réseaux sociaux, le professeur Cabié regrette d’avoir lu que des personnes souhaitant se faire vacciner renoncent à cause de cette polémique ou vont demander d’utiliser le vaccin d’une autre marque.

En Martinique, tout comme dans les autres territoires français, les vaccins de trois laboratoires sont autorisés : Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca.

Le médecin invite la population martiniquaise à se faire vacciner. Pour lui, "c'est indispensable, d’autant que l’efficacité est prouvée".

Olivier Véran, ministre de Santé, s'est exprimé sur le sujet ce jeudi 11 mars 2021. "Il n’y a pas lieu de suspendre la vaccination par AstraZeneca", a-t-il assuré. Il ajoute avoir saisi l'ANSM.